Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

 

17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 19:37


« Coucou me revoilou. »

Michel Polnareff, sosie officiel de Couscous et amoureux des rimes de qualité.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 14:22

Comme je suis dans ma période auto-flagellation, je vous propose aujourd’hui un vieux dessin (ça remonte à 1995 quand même) que j’ai fait alors que j’espérais encore vainement améliorer un trait incertain mais avec du recul, plus proche du néant absolu.

Cliquez si vous l'osez...
Ici, il s’agit d’un personnage de comics, typiquement sorti des productions Image des années 90 puisque c’est FreeFall, héroïne créée par J. Scott Campbell (au style très flashy, qui emprunte pas mal aux mangas d’ailleurs pour un dessinateur de comics) dans sa série Gen13. C’est un de mes rares dessins de personnage en pied qui ne soit pas complètement raté… même si le scan ne rend pas tout à fait justice à l’original, déjà pas bien fameux.
Bon ben allez-y, vous pouvez m’assassiner en commentaires, je le mérite !! :o)



Edit du 20 mars : ça y est j'ai remis la main par le net sur le dessin d'origine, ça fera un point de comparaison avec l'original signé Campbell.

Cliquer pour agrandir 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 11:03

C’est par l’intermédiaire du très vénérable Spooky que je récupère ce nouveau questionnaire d’un genre un peu particulier… il énumère une série de propositions plus ou moins insolites, folles ou bizarres, et c’est à vous de dire s’il s’agit de choses que vous avez déjà faites ou pas…

Donc apparaît en gras ce qui m’est effectivement déjà arrivé de faire ou de vivre, et entre parenthèses quelques commentaires ou précisions de ma part…
Attention, questionnaire fleuve !

Let’s go !


Avez-vous déjà :

01. Payé votre tournée dans un bar (à des potes oui, mais pas à toute l’assemblée !)
02. Nagé avec des dauphins dans l'océan (vous êtes fous ? ce sont des obsédés sexuels ces bestiaux là !)
03. Escaladé une montagne (dans le sens alpiniste non)
04. Conduit une Ferrari (enfin presque : j’étais assis au volant, j’ai passé les vitesses et tout, mais … pas de conduite sur route…)
05. Visité les Grandes Pyramides (sauf si Astérix et Cléopâtre ça compte, sinon non…)
06. Porté une tarentule (et même mieux : une mygale !)
07. Pris un bain avec quelqu'un à la lumière des bougies (et je le conseille à tout le monde !!)
08. Dit « Je t'aime » en le pensant vraiment (ou plus couramment le penser sans le dire…)
09. Pris un arbre dans vos bras (y’a pas écrit Francis Lalanne sur mon front hein)
10. Sauté à l'élastique (avec un Minolta pour prendre en photo un aigle en plein vol ? euh, ben non)
11. Visité Paris (j’y ai quelques bons souvenirs oui)
12. Regardé un orage sur la mer (sauf peut-être avec le dvd de En Pleine Tempête)
13. Veillé toute la nuit pour regarder le lever du soleil (veiller oui, mais pas pour ça)
14. Vu une aurore boréale (ça doit être assez génial mais non)
15. Assisté à un grand événement sportif  (j’avais un pote qui jouait en équipe 2 vétérans de Handball de son village, mais ça compte pas je crois… sinon j’ai pu voir passer le Tour de France plusieurs fois déjà)
16. Monté les marches de la Statue de la Liberté (non, mais je ne désespère pas de le faire un beau jour !!)
17. Fait pousser et mangé vos propres légumes (non, mais ceux de ma grand-mère, oui)
18.Touché un iceberg (j’ai bien connu une nana très froide… mais passons)
19. Dormi sous les étoiles (et c’est très chouette)
20. Changé la couche d'un bébé (sais pas faire…)
21. Fait un voyage en montgolfière (ça doit être pas mal effectivement)
22. Vu des étoiles filantes (tous les étés habituellement)
23. Été saoul avec du champagne (nous n’avons pas les mêmes valeurs !)
24. Donné plus que vous ne pouviez à une oeuvre caritative (je suis un sans-cœur)
25. Observé la nuit avec un téléscope (pas fait mais l’astronomie pourrait m’intéresser)
26. Participé à un record du monde (je détiens celui du commentaire le plus long dans un blog, je remercie d’ailleurs Rico sans qui rien n’eut été possible)
27. Fait une bataille avec de la nourriture (le lancé de merguez vous connaissez ?)
28. Parié sur le cheval gagnant (c’est pas pour les vieux le tiercé ?)
29. Demandé votre chemin à un étranger (bel exploit n’est-ce-pas ?)
30. Fait une bataille de boules de neige (et ça s’est terminé en bain de sang !)
31. Crié aussi fort que vous pouviez (je suis un garçon très discret)
32. Porté un agneau (Le trip Brokeback Mountain très peu pour moi  Ô_ô)
33. Vu une éclipse totale (oui, le 11 août 1999)
34. Escaladé une dune (en pleine Death Valley, oui môssieur)
35. Écrasé un animal en voiture (involontairement évidemment, mais je m’en veux encore)
36. Dansé comme un fou sans se soucier de qui vous regarde (je suis un garçon très discret je vous ai dit)
37. Adopté un accent pour une journée entière (l’accent de Poelvoorde dans C’est arrivé près de chez vous j’adore, mais pas toute la journée)
38. Senti que vous étiez vraiment heureux, même un court moment (si on sait faire abstraction de certaines choses, c’est effectivement possible un court moment)
39. Eu deux disques durs sur votre ordinateur (c’est même un minimum)
40. Visité tous les départements français (non et j’en suis très loin)
41. Pris soin de quelqu'un de saoûl (j’ai un ami qui me doit d’ailleurs une fière chandelle…)
42. Des amis étonnants (tous mes amis sont hors du commun à mes yeux)
43. Dansé avec un inconnu dans un pays étranger (genre la carioca ? non désolé…)
44. Observé les baleines dans l'océan (non mais ça doit être fascinant)
45. Volé un panneau (ne pas dénoncer mon ami Nico qui l’a fait ça compte ? oups…)
46. Voyagé « sac au dos » en Europe (je n’ai pas l’âme d’un grand baroudeur)
47. Entrepris un long voyage sur la route (oui, j’aime beaucoup conduire donc ce n’est pas un problème)
48. Escaladé des rochers (en montagne et en bord de falaise)
49. Fait une balade de minuit sur la plage (z’êtes pas bien ? vous n’avez jamais vu l’intro des Dents de la Mer ?)
50. Fait du parapente (c’est pas un peu casse-gueule au départ ça ?)
51. Visité l'Irlande (non mais ça doit être joli)
52. Eu le coeur brisé plus longtemps que vous n'aviez été amoureux (pas logique : tant qu’on a le cœur brisé c’est qu’on est encore amoureux non ?)
53. Au restaurant, pris place à une table d'inconnus et mangé avec eux (en vérité c’est le contraire qui s’est déjà produit à plusieurs reprises)
54. Visité le Japon (non, mais ça pourrait être intéressant)
55. Trait une vache (non, mais s’ils y arrivent à la Ferme Célébrités je peux le faire aussi !)
56. Classé vos CD par ordre alphabétique (non, par genre et par artiste)
55. Prétendu être un super héros (mais je suis un super-héros !!!!)
58. Chanté dans un karaoké (il me semblait pourtant l’avoir déjà dit : je suis un garçon discret)
59. Traîné au lit une journée entière (tant et plus…)
60. Joué au football (sans grand talent mais avec beaucoup de plaisir)
61. Fait de la plongée sous-marine (et sous-narine aussi, mais ceci est une autre histoire…)
62. Embrassé votre amoureuse sous la pluie (et même sous un parapluie, dingue)
63. Joué dans la boue (alors je suis discret et propre)
64. Joué sous la pluie (quand j’étais môme oui, mais maintenant je déteste être sous la pluie)
65. Été dans un théâtre de plein-air (oui mais pas pour voir une pièce)
66. Visité la grande Muraille de Chine (uniquement sur google earth)
67. Créé votre entreprise (j’aurais bien aimé m’associer avec deux amis, mais je n’ai pas pu)
68. Été amoureux sans avoir le coeur brisé (heureusement non ?)
69. Visité d'anciens monuments (c’est plutôt banal ça)
70. Suivi un cours d'arts martiaux (du judo au lycée)
71. Joué à la Playstation pendant 6h d'affilée (jeux en réseau sur PC oui, mais pas 6 heures)
72. Été marié (non, à mon âge c’est grave docteur ?)
73. Tourné dans un film (oui, de la figuration dans La Confiance règne de Étienne Chatiliez et j’étais pris aussi dans Les Brigades du Tigre de Jérôme Cornuau mais je n’ai pas pu y aller finalement…)
74. Organisé une fête surprise (non mais on en a organisé une pour mes 30 ans, et c’était génial !)
75. Été divorcé (comme il y a eu non-mariage, il y a eu non-divorce)
76. Passé 5 jours sans manger (la grève de la faim, très peu pour moi)
77. Fait des cookies à partir d'un sachet tout prêt (la grève de la faim, très peu pour moi j’ai dit)
78. Gagné le premier prix à un concours de déguisement (oui, avec mon ami Rémy nous étions des ZZ Top plus vrais que nature)
79. Conduit une gondole à Venise (je déteste Sheila)
80. Été tatoué (trop peur de m’en lasser)
81. Fait du canoë-kayak (plusieurs fois, et j’aime bien)
82. Été interviewé à la télévision (ça ne saurait tarder… :o)   )
83. Reçu des fleurs sans raison particulière (ah ben non)
84. Joué sur une scène (laissons cela à celles et ceux qui en ont le talent…)
85. Été à Las Vegas (oui, j’ai bien aimé les casinos Paris, Grand MGM, Venetian et Bellagio, et la fameuse Freemont Street)
86. Enregistré de la musique (je ne joue malheureusement d’aucun instrument)
87. Mangé du requin (jamais eu l’occasion)
88. Embrassé quelqu'un dès le premier rendez-vous (quel tombeur !)
89. Été en Thaïlande (ça ne m’attire pas vraiment j’avoue)
90. Acheté une maison (un appart ça compte ?)
91. Été dans une zone de combat (dans Medal Of Honor et Call of Duty 2, et ça dégommait sévère)
92. Enterré un de vos parents (en 1998)
93. Fait une croisière (sans Gopher, Isaac Washington et Captain Merrill, je ne vois pas l’intérêt)
94. Parlé plus d'une langue couramment (je m’attache à parler un français à peu près correct, c’est déjà pas mal)
95. Joué dans le « Rocky Horror » (ils m’avaient demandé, mais j’avais piscine)
96. Élevé des enfants (une chose après l’autre : d’abord trouver la notice « comment faire un enfant »…)
97. Suivi votre chanteur favori en tournée (non, j’ai de la chance, il se déplace par chez moi dis donc !)
98. Fait une randonnée en vélo dans un pays étranger (si la vallée de Munster est considérée comme une contrée étrangère oui, sinon…)
99. Déménagé dans une autre ville pour une nouvelle vie (à Nancy 2 ans et à Valenciennes 1 an, pour la vie d’étudiant : excellents souvenirs !)
100. Mangé des fourmis (et mon totem c’est le Tamanoir géant ? c’est cela oui)
101. Marché sur le Golden Gate Bridge (Oui !! et j’espère pouvoir le refaire un jour, j’ai adoré San Francisco)
102. Chanté à tue-tête dans votre voiture et ne pas avoir arrêté alors que vous saviez qu'on vous regardait (j’ai beau être un garçon discret, je ne sais pas résister à du Nougaro, du Brel ou du Lavilliers à fond dans la voiture)
103. Subi de la chirurgie esthétique (vous sous-entendez que j’en ai besoin ?!)
104. Survécu à un accident duquel vous auriez pu ne pas survivre (non, mais évité d’extrême justesse un accident fatal, oui 2 fois)
105. Écrit des articles pour une grande publication (ne jamais désespérer)
106. Perdu plus de 30kg (vous avez déjà vu The Machinist avec Christian Bale ? voilà à quoi je ressemblerais si je perdais 30 kilos ! donc non merci)
107. Soutenu quelqu'un qui perdait connaissance (au concert de Clapton…)
108. Piloté un avion (à bord de mon Amstrad CPC 6128, mais jamais plus depuis)
109. Touché une raie vivante (non jamais) (euh, on parle bien du poisson là ?)
110. Brisé le coeur de quelqu'un (et il n’y a pas de quoi être fier, ça fait partie des plus gros poids que je porte en moi)
111. Aidé un animal à donner naissance (pas très ragoûtant tout ça…)
112. Gagné de l'argent à un jeu télévisé (tous les gagnants ont tenté leur chance il paraît)
113. Eu une fracture (oui mais c’est oublié, j’avais 3-4 ans)
114. Participé à un safari photo en Afrique (non, et s’il n’y avait pas ce cagnard insupportable ça me plairait beaucoup)
115. Percé une autre partie de votre visage que les oreilles (aucune partie ni du visage ni de rien d’autre)
116. Utilisé un revolver ou autre arme à feu (exempté de tir à l’armée, ils n’ont pas osé mettre une arme à feu entre mes mains. Par contre à Call of Duty j’alterne fusil à pompe et lunette de sniper avec plaisir)
117. Mangé des champignons que vous aviez ramassés (oui, ainsi que vomi des champignons que j’avais ramassés)
118. Monté un cheval (oui, d’ailleurs à un moment il a voulu tenter l’inverse, je l’ai évité mais ça m’a coûté un orteil !)
119. Subi une importante opération chirurgicale (vous cherchez à me porter la poisse ?)
120. Eu un serpent comme animal de compagnie (j’aurais adoré étant môme, à la place j’élevais des orvets dans ma chambre)(qui comme chacun sait sont des lézards et non des serpents malgré l’absence de pattes)
121. Survolé le Grand Canyon (certainement la chose la plus impressionnante que j’ai pu voir au monde)
122. Dormi plus de 30h d'affilée (ça s’approche du coma ça non ?)
124. Visité tous les continents (non, loin de là. Mais c’est surtout l’Australie qui me tenterait…)
123. Visité plus de pays que les 50 états des USA (je suis très loin du compte)
125. Fait une randonnée en canoë de plus de 2 jours (jamais plus d’un jour, ce qui pour les bras et le dos est déjà pas mal)
126. Mangé du kangourou (et ça n’a pas un goût exceptionnel)
127. Mangé des sushi (ben non, pourtant ça doit être moins difficile que du kangourou à trouver…)
128. Eu votre photo dans le journal (plusieurs fois déjà, et même en Une !)
129. Changé l'opinion de quelqu'un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à coeur (je n’aime pas qu’on m’impose un schéma de pensée, j’essaie de respecter celui des autres)
130. Repris vos études (pas eu l’occasion ni le besoin)
131. Fait du parachute (voilà bien un truc qui doit être génial mais flippant)
132. Porté un serpent (je suis fasciné par ces animaux et le ferait avec plaisir, mais malheureusement je n’en ai pas eu l’occasion)
133. Mangé des tomates vertes grillées (non, mais pourquoi pas ? c’est bon ?)
134. Lu « L'Illiade » (ainsi que l’Odyssée)
135. Choisi un auteur important que vous n'aviez pas lu à l'école pour le lire maintenant (ma culture littéraire laisse sérieusement à désirer question auteurs classiques…)
136. Tué et préparé un animal pour le manger (manger oui, tuer… non !)
137. Séché un cours (mais ne le dites pas à ma maman)
138. Communiqué avec quelqu'un alors que nous n'aviez aucune langue en commun (des étudiants indonésiens à Nancy)
139. Été élu dans votre ville (non et aucune envie)
140. Créé votre propre langage sur votre ordinateur (des codes à moi oui, mais on est loin d’un langage à part entière)
141. Pensé que vous viviez votre rêve (ça m’arrive parfois, quand le présumé impossible finit contre toute attente par arriver)
142. Été obligé de mettre quelqu'un de proche dans un hospice (non et je ne suis pas pressé que ça arrive)
143. Construit votre PC à partir de différents morceaux (ben oui ce ne serait pas drôle sinon)
144. Vendu une de vos créations à quelqu'un qui ne vous connaissait pas (alors d’abord il faudrait déjà créer quelque chose d’intéressant pour ça)
145. Tenu un stand dans une fête foraine (merguez, frites, bière et saucisses à volonté)
146. Teint vos cheveux (je suis déjà bien content d’en avoir encore…)
147. Été DJ (pour des fêtes persos mais ça ne compte pas vraiment)
148. Rasé votre tête (j’ai déjà bien du mal à me raser la barbe plus d’une ou deux fois par semaine…)
149. Causé un accident de la route (un gamin s’est un jour jeté sur mon capot, il n’a miraculeusement rien eu malgré son vol plané, mais moi j’y repense encore aujourd’hui en frissonnant)
150. Sauvé la vie de quelqu'un (je m’arrête à chaque fois que je vois un hérisson qui traverse la route pour le prendre et l’emmener loin du bitume, sinon un jour j’ai évité à mon ami Nico de se coltiner avec un grand black qui faisait deux fois sa taille, et je pense objectivement que je lui ai sauvé la vie !! :o)  )


Voilà, si vous avez quelque chose à ajouter, ou si l’envie de répondre au questionnaire vous aussi vous prend, vous pouvez le faire dans les commentaires, ou sur votre propre blog si vous en avez un !

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 22:29

Il arrive que des chemins se croisent ou se décroisent, des horizons se bouchent, des routes soient condamnées. Triste.

Mon bras gauche d’Apocalypse est noir. Maudit.

Je n’ai pas beaucoup dormi et Songes reste introuvable de ce côté-ci de la ligne bleue des Vosges. Fatigué.

Je me suis retrouvé face à face avec un type que je déteste et que je croyais (espérais) mort… non, non, dénué d’une âme de délateur je ne livrerai aucun nom, ni même un prénom, mon aversion pour lui m’interdisant formellement de le nommer autrement que par quelques doux qualificatifs. Appelons-le connard, ça lui va comme un gant. Faire précéder de sombre selon affinités. Affligeant. 

Le Astonishing Wolverine ne descend pas sous la barre des 30$ sur ebay US. Argh.

Je voulais téléphoner à Marc, je ne l’ai toujours pas fait. Honteux.

Pour couronner le tout, les british ont délaissé l’agneau pour se payer un coq sauce menthe à Twickenham, le tout bien fourré aux marrons. Déçu.

Mais au moins le soleil brille généreusement, Ethan bave avec ardeur, mes stats m’hallucinent de jour en jour, je serai le témoin de Yann, et ma grand-mère continue à faire de la gym et à regarder Omar et Fred.

Vous trouvez cet article opaque ? Pourtant c’était juste un court compte-rendu de ce week-end.

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 18:15

Premier film super-héroïque de l’année 2007 qui en comptera un certain nombre et pas des moindres (un certain Spider-Man 3 ça vous dit quelque chose ?), Ghost Rider finit enfin par arriver dans les salles de cinéma. Je dis « enfin » parce que cela va faire plus d’un an que la sortie du film, pourtant tourné depuis belle lurette, était repoussée (officiellement pour des raisons techniques), pas parce que je l’attendais impatiemment.
Pour être franc, je n’ai jamais été fan du personnage de comics (désolé Rico) dont le film est tiré, le trouvant un tantinet too much. Mais par principe, j’essaie de ne pas rater les adaptations ciné de comics, donc j’avais la ferme intention de ne pas passer à côté de ce Ghost Rider

Il y a même de belles images dans ce film !
 Barton Blaze (Brett Cullen) et son fils Johnny (Matt Long) sont des cascadeurs à moto qui travaillent en duo. Pour sauver son père atteint d’un cancer, le jeune Johnny va accepter de vendre son âme à Méphistophélès, l’incarnation du Diable (Peter Fonda). Ce n’est que bien des années plus tard, une fois devenu adulte, que Johnny Blaze (Nicolas Cage) va devoir en payer le prix. Pour combattre son fils Blackheart (Wes Bentley), le Diable fait du motard son guerrier chargé de mater la révolte de son fils. Blaze est donc condamné à se transformer une fois la nuit venue et en présence du mal en Ghost Rider, l’esprit de la vengeance, un motard à tête de mort commandant aux flammes de l’enfer… Évidemment cette transformation infernale intervient juste au moment de sa vie où Johnny renoue avec son amour de jeunesse, Roxanne Simpson (Eva Mendes), ce qui ne sera pas sans mettre en danger la jeune femme. Johnny rencontre également lors d’une de ses virées vengeresses un mystérieux fossoyeur (Sam Elliott) qui semble en savoir beaucoup sur lui et pourrait bien l’aider à se sortir de sa malédiction…

Nico et son patron, le Diable !
Bon alors autant le dire tout de suite, Ghost Rider est loin de n’avoir que des qualités ! Pour tout dire, il en est même très très loin…

À la nomination de Mark Steven Johnson, qui avait déjà officié sur Daredevil (à la réalisation) et Elektra (à la production), au poste de réalisateur mais également de scénariste, on pouvait déjà légitimement être inquiet. Le bonhomme avait réussi à plomber malgré de beaux effets et quelques éclairs esthétiques salvateurs la licence pourtant prometteuse de Daredevil le super-héros aveugle. Au point d’échauder Ben Affleck lui-même de se fourvoyer dans une suite (c’est dire !). Avec Ghost Rider, il récidive en livrant un film sans envergure et plutôt mou du genou, et ce malgré la présence d’un acteur de premier plan tel que Nicolas Cage.

Passons rapidement sur le scénario : celui-ci parvient à être à la fois ultra-simpliste et embrouillé à la fois ! Bel exploit ! En gros Blaze combat les méchants, sauve la belle et se rebelle contre son employeur parce que c’est un bon gars quand même. Et pourtant plusieurs fois au cours du film, j’ai eu du mal à bien comprendre les raisons qui motivaient certaines de ses actions (sa chevauchée avec Sam Elliott qui disparaît une fois arrivé à destination, l’histoire des contrats revendiqués par Blackheart…) tellement c’était clair.

Les méchants sont... ben euh méchants.
Ou alors peut-être qu’à force de m’ennuyer j’ai décroché de l’histoire… Parce que le second gros reproche qu’on peut faire au film de Mark Steven Johnson c’est qu’il est long et qu’il ne s’y passe pas grand-chose malgré cela ! Avec trente minutes de métrage en moins, le film aurait certainement gagné en nervosité, ce qui aurait au moins pu peut-être sauver le côté action-movie qu’on attendait et auquel on n’a même pas eu droit ! L’histoire pourtant pas bien compliquée à la base s’enlise dans des nunucheries sentimentales à deux balles et qui plus est jouées avec les pieds, qui font perdre un temps fou pour n’arriver à rien d’autre qu’à décrocher des bâillements de la part du spectateur.

Bref il ne se passe quasiment rien à l’écran, on s’ennuie profondément. Même les scènes d’action laissent froid, quant aux combats ils sont affreusement torchés en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Aucune imagination, pas de créativité, zéro surprise, que dalle. Il ne reste que de très beaux effets spéciaux, quelques scènes furtives (la chevauchée dans le désert, la moto infernale sur le pont ou sur le building) et quelques plans (les acolytes de Blackheart, le Ghost Rider) esthétiquement très réussis qui rappellent furieusement … de belles planches d’illustrations du comic. Mais au cinéma ça ne suffit pas malheureusement pour convaincre sur toute la durée d’un film (1h50 tout de même !).

Que viens-tu faire là-dedans Sam Elliott ? Prier pour nous pauvres pêcheurs qui avons cru en ce Ghost Rider ?
Quant à l’interprétation… ça laisse là aussi à désirer. On a envie de mettre des baffes à Nicolas Cage pour qu’il se réveille tellement il compose un personnage apathique, et Eva Mendes, la belle plante du film (et encore… une espèce de croisement improbable entre J-Lo et Cindy Crawford tout sauf classe), n’a visiblement pas été choisie pour ses talents de comédienne. Ou alors c’était voulu et son jeu affligeant (une grande pro des mimiques faciales visiblement, ce qui d’ailleurs contrastait fortement avec l’inexpressivité du visage de Cage) était à prendre au second degré et je n’ai rien compris. Je ne l’exclus pas hein. Les méchants eux… bah ils sont vraiment très méchants. Ils auraient eu un papier sur le front avec la mention « Very, very bad guy » que ç’eut été pareil… Et puis la palme revient au copain de Blaze (Donal Logue)à mi-chemin entre le sidekick humoristique et le parasite scénaristique (ce qui bien souvent revient au même d’ailleurs). On se demande quel autre rôle que d’enfoncer encore plus le film il pouvait bien avoir…

Eva Mendes : sois belle et par pitié, tais-toi !
Je n’épilogue pas trop non plus sur l’affreuse affiche du film (vous pouvez juger par vous-mêmes plus bas) où Nicolas Cage arbore une tête qu’il est tout bonnement impossible de prendre au sérieux tant l’expression du visage est caricaturale… (et on passera sous silence cette coupe de cheveux sortie dont ne sait où…). Je préfère, et de loin, sa tête de Ghost Rider toute en os et en flammes ! Cela fait au moins un point positif : je craignais un peu que le Ghost Rider fasse pitié, voire pire, fasse rire, mais agréable surprise, il est très réussi et crédible dans ses mouvements.

Et sachez que malgré tout ça, Ghost Rider a été un carton au box-office américain et même français (enfin il faut relativiser : c’est un carton par rapport au four auquel il était promis quasi-unanimement par la critique avant sa sortie). En même temps la série des Taxi aussi, alors… le grand public reste cohérent dans ses choix au moins.

Bref, Nicolas Cage qui voulait depuis si longtemps tourner dans une adaptation d’un comic de super-héros (il était fortement question de lui au cours du développement des récents Batman Begins, Superman Returns et du futur Iron-Man dont à chaque fois il a été écarté au dernier moment) a tiré le mauvais numéro avec ce Ghost Rider. Mais qu’à cela ne tienne, il est déjà engagé sur un nouveau projet d’adaptation de super-héros et pour cause : c’est lui-même avec son fiston Weston Cage qui sont les scénaristes du comic-book ! (ça s’appelle Enigma chez Virgin Comics). Sans parler du premier rôle qu’il devrait tenir dans l’adaptation d’un autre comic, The Sadhu (toujours chez Virgin Comics).

In Your Face !
Pour la petite histoire, l’acteur est depuis très longtemps un fan invétéré de comics (il ne peut donc être tout à fait mauvais). Il a choisi son pseudonyme (alors qu’il aurait pu prendre son vrai nom Coppola, et ainsi bénéficier de l’aura de son oncle Francis Ford Coppola) en rapport avec son super-héros Marvel fétiche, Power-Man alias Luke Cage. À présent il est lui-même co-scénariste de comics et encore plus fort : il a prénommé son fils né en 2005 Kal-El, du prénom kryptonien de Superman !

Si ça ce n’est pas une preuve de sa passion je ne sais plus ! Il ne lui reste plus qu’à trouver un rôle dans une bonne adaptation, digne de ce nom. Courage Nicolas, je suis avec toi !


L'hideuse affiche du film : arrête Nicolas j'ai peur ! 

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 11:28

Voilà un film très bizarre, qui ne manquera pas d’étonner, et qui va éveiller, en son sens ou à son encontre, les passions. Alors que Bug est presque unanimement porté aux nues par la presse, j’avoue être beaucoup moins enthousiaste que les critiques professionnels…

Le réalisateur culte William Friedkin (L’Exorciste, French Connection, Le Convoi de la Peur, Traqué, … excusez du peu) revient sur les grands écrans avec cette adaptation d’une pièce de théâtre tout droit sortie de Broadway. De son propre aveu, Friedkin déclare avoir été frappé par la force émotionnelle et les dialogues qui font de ce huis-clos une œuvre terriblement oppressante et dérangeante. C’est avant tout sous cet angle qu’il a voulu porter à l’écran l’histoire de ce couple affecté d’un mal étrange…

Agnès, une femme à l'existence morose...
 Agnès (Ashley Judd) est une serveuse un peu paumée, vivant avec le souvenir d’un enfant disparu et dans la crainte permanente du retour de son ex-mari violent Jerry (Harry Connick Jr). Son existence est plutôt morne, et sa vie sociale quasi-inexistante si ce n’est la relation privilégiée qu’elle a avec R.C. une collègue de travail (Lynn Collins). Cette dernière lui présente un soir Peter (Michael Shannon), un étrange garçon, mi-vagabond mi-bourlingueur, à l’apparence renfermée, mais gentil et attentionné. Peter et Agnès, deux âmes esseulées et quelque peu hors du monde, vont sympathiser et entamer une relation à mi-chemin entre l’amour et la dépendance. Vivant quasiment en vase clos dans la chambre de motel d’Agnès, les deux personnages principaux vont bientôt se retrouver la cible d’attaques de mystérieux et voraces insectes minuscules qui se logent sous leur peau… Mais est-ce bien la réalité ou une démence paranoïde contagieuse qui les touche ?

Le film est donc, vous l’aurez compris, avant tout une étude psychologique des personnages, et de fait, ce sont bel et bien les comédiens qui portent à bout de bras Bug. Friedkin a donc décidé, vu l’importance de l’interprétation, de faire appel à la confirmée Ashley Judd pour le rôle difficile d’Agnès, et à un Harry Connick Jr. parfait en mari violent et ex-taulard. Pour le rôle masculin principal, on découvre (du moins moi, car je n’avais jamais vu cet acteur auparavant) Michael Shannon et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il habite totalement son personnage. Tantôt touchant, tantôt inquiétant, son visage hors du commun marque le spectateur et colle exactement au rôle. Lynn Collins en copine délurée et Brian F. O’Byrne (dans le rôle du Docteur Sweet qui intervient sur la fin du métrage), aux rôles secondaires, complètent le casting qui se résume donc en tout et pour tout à cinq comédiens.
L’autre enjeu primordial de Bug outre l’interprétation, ce sont les dialogues, car c’est à travers eux que la situation va lentement évoluer pour faire se métamorphoser l’intrigue au fur et à mesure que le film avance.

Jerry , tout juste sorti de taule, apprécie très moyennement l'intrusion de Peter dans la vie de son ex, Agnès.
Et finalement, c’est justement sur ces deux pierres angulaires (interprétation et dialogues), sur lesquelles repose entièrement le film, que se portent mes réserves.

Les acteurs, dans l’ensemble pourtant plutôt convaincants, semblent trop souvent à l’extrême limite de leur exercice, et j’ai eu à plusieurs reprises le sentiment qu’il flirtaient plus que dangereusement avec le sur-jeu et l’exagération. Ashley Judd par exemple, plutôt à son aise au départ dans un rôle crasseux un peu à la Charlize Theron dans Monster, est moins convaincante dans son interprétation graduellement grandissante de la folie, où elle finit par en faire des tonnes. Michael Shannon, qui a pour lui le physique du rôle, en devient parfois presque caricatural tellement il joue sur son air inquiétant et angoissé. Quant à Harry Connick Jr qui a un rôle plus basique (le bas du front arrogant) s’en tire mieux mais il faut bien avouer que le degré de difficulté dans l’interprétation est moindre.
Les dialogues quant à eux, ont les défauts de leurs qualités : je ne sais pas exactement s’ils ont été adaptés ou récupérés tels quels de la pièce de Broadway, mais je les ai trouvés très « théâtraux » justement. Manquant par moment cruellement de fluidité et de naturel, et ce faisant ne facilitant pas la tâche des comédiens.

Derrière la caméra, William Friedkin parvient à installer une ambiance oppressante et stressante au travers de ses images et du son. Mais il est loin cependant d’être aussi convaincant dans la réalisation qu’il a pu l’être sur ses chefs d’œuvres que sont L’Exorciste ou French Connection. Il rappelle sans cesse (mais très certainement volontairement) par sa mise en scène que c’est d’une pièce de théâtre filmée qu’il s’agit, et on a la très nette impression d’un véritable « découpage en actes » du film. Et comment pardonner à ce grand du septième art deux scènes (qui plus est plutôt longues) où l’on voit très distinctement le micro sur perche pointer sa fourrure au-dessus de la tête des acteurs ?! Que ce genre de choses échappent au tournage je veux bien, mais qu’elles passent l’étape du montage c’est à la limite de l’amateurisme.

Agnès et Peter sont assaillis par les insectes et veulent le prouver à R.C., dubitative...
Quant à l’histoire en elle-même, si de manière générale elle atteint plutôt bien son but (angoisser et intriguer le spectateur), certaines scènes à mon sens trop grandiloquentes empêchent de vraiment plonger dans le film, et le crescendo émotionnel recherché tombe un peu à plat. De manière générale quand une scène qui se veut dramatique a tendance à faire sourire c’est mauvais signe, et par moments le film est limite de ce point de vue.
Il n’en reste pas moins que l’intrigue est intéressante, mais c’est le traitement en général qui fait que la mayonnaise ne prend pas. En tout cas pas avec moi.

Je n’arrive pas objectivement à classer pour autant ce film dans la catégorie des « mauvais films », parce qu’on sent bien qu’il y avait là la possibilité de faire quelque chose de vraiment excellent, mais à l’arrivée le film ne parvient pas à s’élever au niveau où on l’attendait. À mes yeux s’il n’est pas formellement mauvais, Bug est très décevant, et je me garderai bien de le conseiller.


La belle, mais un peu hors-sujet, affiche française du film. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 11:08

La semaine dernière, dans l’émission de TF1 J’ai une Question à Vous Poser où se succèdent les candidats à la présidentielle devant un panel de citoyens « représentatifs », était invité le candidat de l’UDF François Bayrou.

Le lendemain, sur les ondes de France Inter au cours de l’émission matinale de Nicolas Demorand, Caroline Cartier a proposé comme chaque matin un petit reportage audio dans sa rubrique Cartier Libre, et celle du mardi était un regard décalé sur l’émission politique de la veille. Le reportage s’intitulait L’audience des Poules, et on y entendait une femme, Françoise qui vit avec sa poule d’intérieur Grisou, s’exprimer sur la performance de François Bayrou à la télé.

Et ce qu’elle a dit est pour le moins édifiant. Cette amoureuse des poules expliquait, avec toute l’application que demande un commentaire politique, que François Bayrou avait l’air de quelqu’un d’intéressant et d’assez convaincant. Mais surtout elle avait remarqué que sa poule de compagnie, la susnommée Grisou, avait écouté le candidat béarnais avec une attention toute particulière, l’animal semblant comme envoûté par l’homme politique. Et ça, Françoise l’a le plus sérieusement du monde interprété comme un très bon signe. Si sa poule était ainsi absorbée par l’aura télévisuelle de François Bayrou, c’est que ce gars en valait le coup. Et Françoise, jusqu’alors indécise dans son choix électoral, de conclure en disant que ça l’inciterait plutôt à porter sa voix sur le candidat de l’UDF.

Voilà. Il n’y a pas grand chose à ajouter, ça parle tout seul.
Dites vous bien toutefois que le bulletin de vote de Grisou, pardon de Françoise, compte autant que le mien ou le vôtre.
C’est assez désespérant. Est-il encore bien utile d’aller voter finalement ?


Cot !

(Crédit photo : Marco Bergeron

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 11:14

Bon j’arrive un peu après la bataille, mais c’était juste un petit mot rapide pour dire que Gaston Lagaffe, l’un des héros magnifiques de ma jeunesse, l’un de ceux qui m’a initié non seulement à la BD mais aussi plus largement à l’amour des bouquins, a fêté ses 50 ans d’existence le 28 février dernier.
Eh oui, il est apparu pour la première fois dans les pages de Spirou # 985 daté du 28 février 1957 (avis aux collectionneurs…).

Et pour fêter ça, le 28 février à Bruxelles, pas de parc-mètre, le stationnement était gratuit dans toute la capitale belge. C’est Longtarin qui a dû manquer de s’étouffer !


 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 11:40

Aujourd’hui je vous propose un article quelque peu particulier. Particulier parce que ça fait un peu plus d’un an maintenant que je le prépare, et qu’enfin il est prêt… Mais permettez-moi d’abord d’introduire le sujet de façon plus générale avant d’en arriver au fait.

Avant d’annoncer que finalement il renonçait à s’engager dans la course à l’Élysée, un certain Nicolas Hulot a attiré l’attention du public et de la classe politique sur les risques écologiques qui vont grandissants, et qui si on n’y fait rien, amèneront l’homme à détruire irrémédiablement son environnement. Devant le succès de l’animateur de télévision qui emportait alors les faveurs d’un large public, tous les politiques se sont précipités pour dire que Nicolas est un grand homme, un visionnaire, qu’il fallait l’écouter, qu’il avait raison sur toute la ligne et que la pollution c’est pas beau.

Ainsi, une fois leurs électeurs rassurés, ils ont pu revenir à ce qu’il aiment et savent faire : se tirer dans les pattes à coup de scandales immobiliers, se lancer de petites phrases assassines et se concentrer avant tout sur leurs différentes opérations de communication. Car aujourd’hui la politique ce n’est plus agir, ce n’est même plus avoir des idées à défaut de les défendre, aujourd’hui la politique c’est communiquer, rien de plus.

Quel que soit le gagnant de l’élection présidentielle, je doute fort que les enjeux écologiques soient pris autant au sérieux que ne l’aurait voulu l’ami Nicolas du haut de son parachute à moteur ULM. Je parie même ma chemise sur la mesure phare qui sera mise en place au détriment de tout le reste, histoire de dire « vous voyez bien qu’on fait quelque chose pour cette pauvre Terre ». La taxe sur le carburant va monter, voire même sur l’ensemble des matières premières sources d’énergie (gaz, électricité, …). Et on nous dira qu’avec cet argent supplémentaire on va pouvoir faire des choses bien, mener des actions écologiques. Quoi dans le détail on ne sait pas, mais on pourra. Et puis dans la foulée, Total annoncera records de bénéfices sur records de bénéfices, tout en licenciant « parce que vous comprenez faut être rentable sinon les actionnaires ne seront pas contents », et en riant ouvertement à la face de ceux qui osent demander à la justice un dédommagement pour les centaines de kilomètres de bord de mer souillés par le pétrole de l’Erika. Bref…

Mais je veux rester objectif, et je suis bien obligé d’admettre que la hausse des prix du carburant va certainement inciter les gens à l’économie d’énergie et influer un peu sur la consommation qui se verra de plus en plus réduite au minimum vital. Sauf pour ceux qui ont les moyens de s’en foutre, mais ça c’est encore un autre problème, et ce n’est pas la majorité, loin s’en faut.

J’admets d’autant plus facilement que ce genre de mesure aura un réel effet sur la consommation (donc sur la réduction d’émission de gaz à effet de serre), que c’est d’ores et déjà le cas en ce qui me concerne. Depuis les 18 derniers mois, avec le prix de l’essence à la pompe qui a flambé j’ai largement réduit ma consommation. Je roule moins et je fais plus attention à ma conduite histoire de consommer moins. Et pas par choix délibéré, mais bel et bien par obligation, mes finances ne me permettant pas de faire n’importe quoi. Alors qu’avant cela je faisais au moins un plein par semaine, depuis que mon plein a augmenté d’environ 15 euros j’ai largement réduit, et j’arrive en moyenne maintenant à ne consommer plus qu’entre un demi et un plein par semaine. Mais bon, là j’arrive au volume incompressible d’essence nécessaire à aller bosser tous les jours, donc ma consommation ne baissera plus prochainement (il faudrait déjà que je change de bagnole, et ça ce n’est non seulement pas possible financièrement parlant, mais en plus je l’aime ma Rover du siècle dernier !!).

Tout cela pour dire, que les économies d’énergie c’est bien, et ce sera même indispensable à l’avenir. Mais si « payer plus cher » est tout ce qu’on nous propose pour se donner une bonne conscience collective vis-à-vis des nécessités écologiques, ben je trouve cela non seulement un peu court, mais aussi un peu injuste pour ceux qui sont bien obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, histoire de gagner juste assez de fric pour refaire le plein d’essence pour aller travailler…

Il y a tout un tas de petites choses du quotidien qui sont tout, sauf écologiques.
Et c’est pour illustrer ceci que je me suis intéressé à un de ces petits trucs de tous les jours qui ont le don de me gonfler. La publicité. Pas celle qui remplit les cerveaux vidés au préalable par les émissions de TF1 et M6 (oui je sais, je suis gratuitement méchant, mais ça fait du bien parfois), je veux parler de celles dont regorgent nos boîtes aux lettres, sans qu’on n’ait jamais rien demandé. Les prospectus, pubs et flyers divers et variés qu’on ne regarde même pas, qui font le trajet en aller simple boîte aux lettres / poubelle d’autant plus vite que celles-ci sont situées l’une à côté de l’autre.

Souvent j’ai entendu les gens autour de moi se plaindre de toutes ces pubs dans leurs boîtes aux lettres, et moi-même je trouvais que j’en étais continuellement envahi. Donc j’ai voulu en avoir le cœur net, et je me suis lancé dans une petite expérience. Le 7 décembre 2005 j’ai commencé ce blog. À partir de cette même date j’ai décidé de garder durant une année entière toutes ces pubs pour en mesurer la quantité exacte, et avoir du concret pour légitimer (ou infirmer pourquoi pas) mon râlage au sujet de tout ce papier gâché pour que dalle.

J’ai donc conservé précieusement et empilé consciencieusement dans un coin de mon appart tous ces papelards du 7 décembre 2005 au 7 décembre 2006. Mais dans ma flemme légendaire, je ne me suis attaqué au dépouillement et à l’analyse de mon tas de pubs seulement la semaine dernière, et pour cause de coupure de ligne ADSL durant ce week-end je ne vous soumets les résultats qu’aujourd’hui.

Précisons avant tout que j’habite dans un village d’un peu plus de 3000 habitants (donc les résultats qui suivent auraient été peut-être très différents en grande ville par exemple), et que sur ma boîte aux lettres ne figure aucun message du type « pub non merci » et pour cause : la boîte de mon voisin en arbore un très bel exemplaire qui ne sert visiblement à rien puisqu’elle est autant bourrée de papier indésirable que la mienne.

Donc voilà les chiffres : un an de publicités ça correspond dans mon village à une pile de 80 cm de haut de papier (je vous ai mis une ou deux petites photos avec divers objets pour mieux apprécier l’échelle), et cela pèse au total 40,6 kg ! (c'est-à-dire plus des deux tiers du poids de Christian Bale dans The Machinist) (oui je sais, je suis très fort dans les associations d'idées qui n'ont rien à voir)

Puisqu'on parle de pub, faisons-en gaiement.
Pour aller un peu plus loin, j’ai voulu savoir à quoi correspondent toutes ces pubs, histoire de déterminer qui pollue exactement ma boîte.

Les grands vainqueurs sont les journaux de petites annonces, genre PAM, Paru-Vendu, Particulier à Particulier… avec pas moins de 105 journaux !

Puis viennent les grandes enseignes de supermarchés : (entre parenthèse le nombre de pubs reçues)
 Leclerc (59), Lidl (50), Cora (45), Aldi (30), Match (29), Super U (26), Auchan (22), Carrefour (22), Norma (6), Ed (1) et Intermarché (1).

Les enseignes de meubles, bricolage et accessoires de maison :
 Gifi (22), Castorama (13), But (9), Atlas (6), Conforama (4) et Fly (3).

Les enseignes de vêtements et sport :
 Décathlon (11), Kiabi (11) et Intersport (6)

Les enseignes d’électroménager :
 Hypermédia (16) et Boulanger (3)

Les enseignes d’automobiles :
 Renault (7), Citroen (3), Ford (2), Seat (1), Opel (1), Toyota (1)

Les enseignes de téléphonie :
 Orange (3) et Télé2 (3)

Quelques enseignes diverses :
Distribution promotionnelle du journal Dernières Nouvelles d’Alsace (5), Crédit Mutuel (3) et McDonald (1).

Et pour finir une tonne d’inclassables divers et variés depuis le petit flyer pour marabout jusqu’aux promotions pour le vendeur local de matelas, de pommes ou de pneus réchappés :
 Divers (183).

Voilà, quelques résultats assez édifiants je trouve, surtout en ce qui concerne les grandes enseignes de supermarchés et les journaux de petites annonces, dont, je le précise, je ne me sers jamais. Pour être tout à fait clair, jamais une seule fois durant cette année je n’ai effectué le moindre achat provoqué par l’attrait d’une de ces publicités. Jamais.

En revanche, les 40 kilos de papiers je les ai eus. Comme mes deux voisins directs je suppose. Comme à coup sûr tous les riverains habitant ma rue. Comme très certainement tous les habitants de mon village possédant une boîte aux lettres. Et ça, ça me gonfle.
Parce que je n’ai rien demandé, au contraire même, j’aimerais beaucoup qu’on arrête de bourrer ma boîte de ces conneries.

Dans le genre « petites actions écologiques » à mener, ce serait pas mal déjà de commencer par arrêter le gaspillage de papier, fut-il recyclé, dans des publicités indésirables. Au moins avec les pubs à la télé, je peux éteindre mon poste ou changer de chaîne si je ne veux pas être pollué par tous les messages publicitaires dont je me fiche comme de l’an quarante, mais là je suis totalement impuissant, je n’ai aucun choix.

Et si je sais bien que les économies d’énergie sont un enjeu écologique (et économique) primordial pour l’avenir, je n’en reste pas moins persuadé qu’il y a des tas de « petites » choses (qui mises bout à bout ne sont plus si négligeables que cela) comme ces histoires de pubs papier intempestives qui nécessiteraient également qu’on se penche sérieusement dessus.

Mais ça, ça n’a pas l’air de passionner Ségo ou Sarko. Ben non, je suis bête, ils travaillent à leur image, ils ont envie d’être élus eux.

PS : merci à Goldesch pour les photos, à Mathieu pour sa méga balance électronique de compétition, et à Mooutche pour son aide au dépouillement !

30 cm ? ridicule...

Partager cet article
Repost0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 09:14

Le mois de février ne dure que 28 jours et pourtant…  et pourtant la fréquentation de ce blog a battu des records ! Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé, mais voici un peu plus dans le détail les statistiques du blog :

- En temps normal je tourne entre 3500 et 4000 pages vues par mois, sans jamais les dépasser. Et bien figurez-vous que février a permis à pas moins de 5130 pages d’être vues ! Je n’irai pas jusqu’à m’imaginer qu’elles aient été toutes intégralement lues, mais quand même…

- Là où pendant des mois je plafonnais à environ 1000 visiteurs uniques par mois, les chiffres ont fait un bon à plus de 1750 !!

- Si on ramène ça à la journée, cela fait une moyenne de plus de 180 pages vues quotidiennement, par environ 61 visiteurs uniques dont 90 % qui arrivent ici directement et 10 % par des recherches sur Google et autres moteurs de recherche équivalents ou des liens d’autres sites pointant ici (merci en particuliers à Chrismic, Delo, Spooky, Redline et Stefan3).

- Côté commentaires vous n’avez pas été radins non plus puisque vous m’avez gratifié de 103 commentaires alors que jusqu’ici la moyenne était d’environ 72 par mois.

Bref, tous ces chiffres pour vous dire merci ! Ils m’ont agréablement surpris mais m’ont surtout fait très plaisir. Un peu d’auto-satisfaction de temps en temps ça ne fait pas de mal ! Et puis ça fait de quoi écrire un article sans trop se casser la tête :o).
Euh je plaisantais… revenez !


Et pour fêter ça un petit jeu-concours où vous pourrez gagner toute ma considération ainsi qu'un menu maxi best-of Big Mac avec potatoes, coca et ketchup en ma compagnie : qui saura m'expliquer la raison de la présence de cette photo dans cet article ? Mmmh ?

 

 



Partager cet article
Repost0