Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

​​​​

 

20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 16:21

Alors voilà, un jour de l'année dernière, mon ami Arnaud m'a parlé de son projet de tour du monde qu'il avait prévu de réaliser en 2017. Et il a cru bon de ponctuer son annonce par un "et si jamais tu veux m'accompagner tu es le bienvenu".

Première réaction : "ouah trop bien, quelle chance il a ! Mais il a raison d'aller au bout de ses rêves !"

Suivie de près par la seconde : "oui mais bon, moi je ne peux pas."

Sauf que bien entendu, quand la graine de l'idée est semée, elle ne laisse aucun répit et elle germe, envers et contre tout au fond de l'esprit et des pensées...

Si bien que j'en suis arrivé à ce point dans ma réflexion : "et pourquoi pas finalement ?"

Bon, des raisons parfaitement concrètes il y en a en fait plein. Et toutes sont raisonnablement valables. Des raisons raisonnables donc, c'est dans le nom. Je me suis donc demandé : "et si on mettait un temps la raison de côté, qu'est-ce que ça donnerait ce projet ? Juste comme ça hein, pour voir ?"

Et là, le piège s'est définitivement refermé sur moi. Car ce genre de truc, tu y mets un doigt, ça te broie tout le corps très vite. Imaginez, on se prend à faire des itinéraires, on évalue les différentes possibilités de destinations, on jette sur papier tous les rêves qu'on a un jour fait, et pour certains tous ces choses qu'on regrette de n'avoir pas fait plus tôt. Quand on pouvait. Quand on avait le temps et l'occasion. Forcément, tout ça cumulé, ça fait d'un projet hypothétique et fou, quelque chose qui ressemble très vite et furieusement à un objectif impératif. Et alors, plus moyen de faire marche arrière...

C'est donc tout penaud que je suis revenu vers Arnaud pour lui demander : "euh dis-moi, ton invitation tient toujours ?"

C'est après que les choses se sont compliquées. Il a fallu organiser, prévoir, ne pas faire n'importe quoi, prioriser et discuter aussi, beaucoup. Et ce n'est que parce qu'il y a eu de la volonté et de l'enthousiasme de mon côté, mais aussi et surtout de la compréhension et de l'aide autour de moi que le projet a grandi et s'est transformé en réalité. Ou presque, il le sera vraiment au moment où le premier avion de notre voyage aura décollé du tarmac. C'est à dire, sauf catastrophe, dimanche 23 avril 2017 à Francfort.

Alors si vous avez envie de vous joindre, virtuellement, à Arnaud et moi pour ce voyage qui va passer par l'Ouest Américain, Hawaii, la Nouvelle-Calédonie, l'Australie, la Malaise et la Réunion, vous êtes les bienvenus sur notre blog dédié à notre tour du monde.

Ça se passe par ici : http://tdm-2017.blogspot.fr/

 

Et pour vous donner une idée du périple à venir qui durera 48 jours exactement, rien de mieux qu'un itinéraire sur planisphère...

 

 

Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 08:10

Ça faisait un bail que je voulais toucher un petit mot de À suivre !
Il s’agit d’une pièce de théâtre, d’une comédie plus précisément, écrite par Jérémy Manesse et interprétée au Café de la Gare de Paris par une petite troupe de comédiens (dont l’auteur) à la pêche et l’enthousiasme réjouissants.
C’est justement en lisant l’annonce de l’arrêt en mai de À suivre ! (après plus d’un an et demi de représentations tout de même !) sur le blog de Jérémy Manesse que je me suis dit que c’était le moment ou jamais d’en parler ! J’ai vu la pièce en novembre 2008, alors que je passais quelques jours à Paris pour aller voir l’immense Leonard Cohen à l’Olympia, et j’avais passé un excellent moment dans cette petite salle de théâtre à l’ambiance familiale et sympathique.

 À suivre ! c’est l’histoire de Margotte, une jeune femme fan de séries télévisées américaines, dont la passion dévorante envahit le quotidien au grand désespoir de son compagnon Damien. La vie de Margotte prend une tournure inattendue le jour où une pompière un peu bizarre, flanquée d’un agent secret frappadingue, font irruption dans son petit appartement. L’héroïne de salon voit sa vie basculer dans un environnement tout droit sorti des meilleures séries télé dont elle se gave. De spectatrice elle devient personnage principal d’une aventure rocambolesque. Sa vie serait-elle devenue une série télé ? la fiction serait-elle devenue réalité ? Margotte serait-t-elle tombé dans un épisode de la Quatrième Dimension ?…

Vous l’aurez compris en lisant le résumé, on est dans une pièce de théâtre résolument moderne, aux références très actuelles et directement connectée à un autre média, la télévision, et plus particulièrement les séries télévisées américaines. Alors évidemment ça vous plaira certainement beaucoup plus si comme moi (et Margotte) vous ingurgitez série sur série. Vous retrouverez tous les codes et rebondissements scénaristiques de vos séries préférées dans cette pièce, le tout agrémenté d’un humour bien senti et de situations loufoques. Déco, bande son (car il y a même une bande son originale façon Prison Break !), accessoires, personnages : toute la pièce est parsemée de clins d’œil aux séries télé, le geek qui sommeille en vous se régalera à les repérer.

Pour ma part si je suis allé voir ce spectacle c’est avant tout pour son auteur, avec lequel je partage la passion des séries télé mais aussi et surtout celle des comics. C’est d’ailleurs par ce biais là que j’ai découvert Jérémy Manesse qui est également traducteur pour le compte de Panini France (les nouvelles traductions de Preacher, Transmetropolitan, mais aussi Y le dernier homme, 100 Bullets et des tonnes d’autres choses, c’est lui). Et cherry on the cake, l’affiche de la pièce est dessinée par un dessinateur américain que j’adore, Darick Robertson (à lire absolument dans Transmetropolitan et The Boys).

 À suivre ! c’est drôle, bien écrit, énergique, pêchu, divertissant, frais, original, bref : À suivre ? à voir !
(La pièce se joue au Café de la Gare, tous les samedis et dimanches, jusqu’au 9 mai.)

241 a suivre

Repost 0
Published by Stéph - dans Coupure Pub
commenter cet article
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 07:35

Ceux qui me connaissent le savent, je suis un gros consommateur de bandes-dessinées. Faut dire que j’ai appris à lire avec Tintin, Gaston Lagaffe et Astérix, que j’ai été élevé au Pif Gadget et à Petzi l’Ourson, que je suis tombé dans les comics via Strange et consorts alors que je n’avais pas encore 10 ans, et que j’ai eu le plaisir de rencontrer quelques personnes qui m’ont fait découvrir des trésors insoupçonnés dans la BD franco-belge et plus tard encore les mangas.
Et avec mon indépendance financière les choses se sont encore accélérées… je n’en finis plus d’empiler les comics chaque mois et de remplir mes étagères de bibliothèques, mobilier que je consomme à fréquence de plus en plus rapprochée…

Ceux qui me connaissent le savent également, je suis un gros producteur de listes. J’aime répertorier, classer, organiser, lister, cataloguer, trier, banque-de-donneriser un peu tout et n’importe quoi. Vous imaginez sans peine qu’une collection de BD se prête tout particulièrement à ce genre de petit plaisir… Comme de nombreux collectionneurs, j’ai donc commencé par lister manuscritement mes BD. Et avec mon souci du détail des infos à récupérer, j’ai rapidement rempli quelques cahiers à spirales. Je suis donc très vite passé à quelque chose d’un peu plus « propre » en saisissant tout cela dans un classique mais efficace tableau Excel. Mais cherchant à mieux faire encore, et à associer le pratique à l’esthétique et à l’exhaustivité, je me suis mis à plancher sur une vraie base de données sous Access, munie d’une interface sympa et avec dans l’idée d’incorporer le visuel des couvertures à ma liste de titres…

Et c’est alors que je réfléchissais à créer cette petite application perso que je suis tombé par hasard sur un site de gestion de BD en ligne, comme il en existe d’ailleurs quelques uns sur le net. Le site en question, c’est BDovore.com, et j’en suis vite tombé accro.
Pour plusieurs raisons. D’abord c’est un service gratuit et en ligne, deux caractéristiques non négligeables. Ensuite parce que la banque de données est plutôt bien fournie et mise à jour très régulièrement, ce qui est appréciable. Mais en plus de cela il y a vraiment toutes les formes de BD qui y sont gérables. Depuis le traditionnel album franco-belge jusqu’à la dernière nouveauté en manga, en passant aussi pas les comics vendus en kiosques (les sorties Presse côtoient les sorties librairies dans la même base, cool !), et même les comics en V.O. ! Et puis aussi des ouvrages un peu périphériques à la BD comme par exemple les encyclopédies Marvel ou des recueils d’illustrations pour peu que l’auteur soit aussi auteur de BD. Sans parler de la possibilité de différencier les différentes éditions d’un même album, option chère à tout collectionneur pointilleux !

Je me suis donc lancé cet été dans la création d’un compte (sous mon pseudo de bédéphile internaute : Marv) et la saisie des BD en ma possession, que j’essaie de tenir à jour hebdomadairement au fur et à mesure de mes achats.

Alors évidemment l’exhaustivité n’étant pas plus de ce monde que la perfection, BDovore n’est pas exempt de petits défauts. Au départ on trouve ça un peu fouillis au niveau des différents menus et de l’ergonomie des pages, mais on s’y fait vite et ce n’est pas si grave. Et bien sûr au niveau de la base de données on n’évitera jamais totalement les coquilles, les doublons ou les erreurs sur l’un ou l’autre album. De même qu’il manque parfois des BD dans la base, soit des anciennes BD encore pas saisies dans la base, soit des nouveautés très récentes. Mais de ce point de vue, il y a des outils permettant de proposer aux webmasters des corrections, des ajouts de nouvelles BD ou des complétions d’informations manquantes. J’avoue pour ma part n’avoir pas encore pris le temps de saisir dans la base des titres qui n’y figurent pas mais que je possède, mais je compte bien le faire un jour ou l’autre.

Et puis une fois qu’on a saisi sa collection on a toute une gamme d’outils statistiques à sa disposition, qui permettent un peu de décortiquer sa collection sous plusieurs angles. On peut également faire ses prévisions d’achats, gérer les prêts qu’on fait à d’autres personnes, et option très intéressante, évaluer la valeur de sa bibliothèque ! (bien que pour l’instant certains prix exacts manquent dans la base). Enfin, histoire de frimer un peu ou tout simplement de partager sa passion, on peut rendre public l’accès à sa collection. D’ailleurs si tout ça vous intéresse et que vous voulez voir à quoi ça ressemble, voici le lien vers ma collection (plus ou moins à jour…), vous pourrez vous faire une idée du site.

Pour tout amateur de BD (et de listes dons…), je conseille donc vivement BDovore. Et pour plus d’infos pratiques et découvrir un peu les autres utilisateurs du site, il y a aussi un forum (pas aussi actif que des forums comme celui de BDParadisio mais convivial et sympa) où vous trouverez pas mal de réponses aux questions les plus courantes de l’utilisateur débutant.

En tout cas je remercie vraiment le créateur du site et ceux qui l’administrent et le font vivre : ils m’ont évité de me prendre la tête à développer ma propre application ! Alors vive BDovore.com !!
192-bdovore.gif 

 

Repost 0
Published by Stéph - dans Coupure Pub
commenter cet article
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 16:56

Voici un petit article pour vous faire découvrir pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, un blog très sympa, au design très réussi et que j’aime tout particulièrement.


Pourquoi ? car il est dédié à la bande-dessinée.
Mais attention, l’auteur de ce site, Chelmi le franc-comtois, aborde le sujet d’une manière tout à fait originale. Il ne vous propose pas des articles sur des BD qu’il commente et critique, ça des tonnes et des tonnes de sites le font déjà (et je fais moi-même partie de la légion de chroniqueurs internautes qui partagent leurs avis sur les BD qu’ils lisent), et certains depuis belle lurette d’ailleurs.

Non, Chelmi parle de bande-dessinée au travers d’un tout autre prisme. Il vous emmène avec lui traquer tous ces personnages qui hantent les pages de vos BD préférées et qui sont des emprunts, des hommages ou des clins d’œil à des personnalités du monde réel, des héros de cinéma ou encore des scènes issues de tableaux de maîtres.

Bien sûr, tout bdphile a en mémoire l’une ou l’autre caricature de personnalité qu’il aura repérée dans un album des Aventures d’Astérix et Obélix. Mais Chelmi ratisse beaucoup plus large, en dénichant de somptueux exemples un peu partout dans la BD franco-belge, n’hésitant pas non plus à aller chercher du côté de la BD américaine histoire de varier les plaisirs.

Chacun de ses articles présente donc un personnage tiré d’une bande-dessinée, et son alter-ego humain via une petite biographie.
J’ai personnellement une petite préférence pour certains de ses articles qui vont encore plus loin, en rapprochant des cases bien choisies de BD à des tableaux de maîtres (par exemple, L'Origine du Monde). Courbet, Monet, Klimt et bien d’autres ont inspiré certains dessinateurs, Chelmi se fera un plaisir de vous décortiquer tout ça…
Et il a l’œil, j’aime autant vous le dire !

Alors que vous soyez des amoureux de BD ou pas, allez passer un bon moment en jetant un coup d’œil à son blog kiCswiLA ? , vous verrez ça vaut son pesant de cacahouètes.

 

 

Repost 0
Published by Stéph - dans Coupure Pub
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 11:28

Voilà, j’entame ici une nouvelle catégorie d’articles, Coupure Pub, que je consacrerai à vous présenter des sites divers et variés sur lesquels je me balade de temps à autres et que j’ai envie de faire découvrir. Sites que j’ajouterai au fur et à mesure dans mes liens à visiter (s’ils n’y sont pas déjà).

Alors j’ai décidé de commencer par le blog d’une jeune femme que j’ai découvert tout à fait par hasard en décembre. En fait c’est en regardant de plus près les statistiques de provenance des visiteurs de mon site que je suis tombé sur une recherche bizarre sur google qui avait amené un pauvre égaré chez moi. Je ne me souviens plus quels étaient les mots clés exacts qu’il avait utilisés, toujours est-il qu’ils m’avaient fait suffisamment rire pour que je vérifie par moi-même quels pouvaient être les sites bizarres vers lesquels ils menaient (en dehors du mien s’entend).
Et c’est ainsi qu’entre une pléthore de sites à caractère plus ou moins pornographique, apparut dans le référencement de google, l’intitulé d’un site qui m’a tout de suite accroché : Affreuse, sale et méchante. Tout un programme.

On aurait pu croire à un site consacré à quelques déviances sexuelles portant leur centre d’intérêt sur des vieilles moches scato et SM, mais non, pas du tout. En lieu et place d’un énième site de débauche à faire pâlir d’horreur tout bon électeur de Philippe « chaque coup compte » De Villiers, c’est un blog bourré d’humour et de talent que j’ai trouvé (remarquez ça doit très certainement aussi faire fuir les électeurs suscités).

Mais attention, pas n’importe quel humour hein… caustique, décalé, parfois cynique, intelligent et écrit dans un chouette style, du genre qui fait l’effet d’un citron frais qu’on mord à pleines dents : tellement bon mais tellement acide qu’on ne peut pas s’empêcher de faire une petite grimace de contentement. Ouais bon, évidemment si vous n’aimez pas le citron vous pouvez pas comprendre la comparaison. Ou alors faites un effort d’imagination hein. Enfin bon, passons…

Outre le fait que vous allez apprendre le sens de mots nouveaux tels que sybaritisme par exemple (non Dello ne t’enfuis pas !), vous pourrez y lire plein de petites choses très intéressantes sur le sein dans tous ses états (je t’avais bien dit de pas partir Dello), la cuisine façon Affreuse sale et méchante, les petites choses de la vie de tous les jours, l’art et la littérature (par exemple cette étude du fameux tableau de Delacroix vaut son pesant de cacahouètes), et bien plus encore…

Bref, un blog drôle et intelligent, exactement le genre  de chose que j’adorerais écrire si j’avais le talent d’ Affreuse, sale et méchante !!

 

 

Repost 0
Published by Stéph - dans Coupure Pub
commenter cet article