Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 21:41

Aujourd'hui je célèbre un double événement. « Événement » à ma petite échelle j'entends.

 

D'abord mon 500ème article de blog ! Alors certes, ramené à la durée d'existence du site, le chiffre impressionne tout de suite moins. Figurez-vous que mon premier article ici, date du 7 décembre 2005... ce blog en est donc dans sa quinzième année !! Si je fais un rapide calcul : 500 articles en 172 mois, ça donne environ 35 articles par an soit moins de 3 par mois si on fait une moyenne. Après il faut prendre en compte le fait que j'ai été très silencieux voire carrément absent en terme de mise en ligne d'articles pendant certaines très longues périodes. Genre, qui se chiffrent en années. Mais jamais complètement disparu pour autant : quand je n'éditais pas d'articles je tenais à jour de loin en loin mes pages « avis vite dits » en fonction de ce que je me mettais sous la rétine au cinéma ou sur le petit écran.

Il en aura parfois fallu !

N'empêche, qu'on considère ces 500 articles tels quels, ou qu'on les rapporte sur la durée, quand je jette un rapide coup d’œil derrière moi, je n'en suis pas trop mécontent. Entendons-nous bien : on peut toujours mieux faire, et j'en suis quelques-uns sur la toile qui assurent autrement mieux que moi en terme de quantité et de longévité (vous en retrouverez un certain nombre en liens dans ma rubrique On the Blog Again... ), l'affaire est entendue. Malgré tout, à mon petit niveau, sans chercher à viser les étoiles, je suis surtout content d'une chose : je n'ai pas laissé tomber l'affaire. J'ai eu des moments de moins bien, ça va de soi, des jours, pardon, des mois entiers pendant lesquels l'envie, l'enthousiasme et l'inspiration m'ont obstinément fui. Mais voilà : aujourd'hui, je suis toujours là, et je continue à alimenter tant bien que mal ce site qui est un peu ma fenêtre sur l'extérieur. En fait, en y repensant, peut-être est-ce le contraire : une fenêtre depuis l'extérieur sur moi. Avec toute l'immodestie que ça sous-entend, je m'en rends bien compte en l'écrivant. Qui ça intéresse vraiment ce que j'ai à blablater ici sur ce que je regarde ou j'écoute, sur ce que je lis, sur ce que j'aime, sur ce qui me fait rire ou m'énerve ? En fait j'ai vite abandonné l'idée de faire « du chiffre ». C'est vrai pourtant, ça fait plaisir et ça flatte l'ego quand on voit ses stats de visites progresser ou lorsque des articles que je mets en ligne provoquent des réactions en commentaires. Parfois aussi ça déçoit de voir un article que j'ai essayé de rendre le plus attrayant possible, ou qui traite de quelque chose qui me tient vraiment à cœur, n'éveiller aucune réaction, et peut-être même passer incognito va savoir... Mais j'ai constaté avec le temps qui passe, qu'en fin de compte ça n'est pas si grave que ça. Parce que le plaisir que j'ai eu à écrire ces articles a été au rendez-vous lui, et m'a fait du bien. Parce que de temps à autres je retombe sur un ancien article et qu'il m'arrive d'avoir du plaisir à le relire. J'y décèle souvent des points à améliorer et des choses que j'aurais pu mieux écrire, mais si le sentiment qui prédomine est la satisfaction, c'est que je ne m'en tire pas si mal.

J'ai fini par comprendre que celui à qui je m'adresse en premier lieu à travers ce blog, c'est moi. Encore une preuve d'égocentrisme me titillerez-vous peut-être... Peut-être bien en effet, je n'en sais rien et à vrai dire je m'en fiche un peu. L'écriture, au même titre que la lecture du reste, m'apporte infiniment plus que ce que je lui apporte. Je l'admets, et je l'accepte. Et ça me va bien comme ça. Alors autant continuer encore un peu tant qu'à faire. Et si j'ai quelques personnes avec moi qui veulent bien me lire de temps à autre, qu'elles soient les bienvenues.

Si l'envie vous prend de flâner dans les parages...

L'autre micro-événement auquel je faisais allusion en début d'article, c'est mon 45ème anniversaire. Je me suis dit, tant qu'à faire, et étant donné que je suis mon premier (et parfois unique) lecteur, autant me faire ce petit plaisir et faire coïncider cet anniversaire avec le 500ème article.

45 en années de chien, ça fait... pfff....

45 balais, ça m'en bouche un coin quand je m'arrête un peu sur l'idée. Il n'y a pas si longtemps je cogitais sur mes 35 ans... j'ai l'impression que c'était hier. En fait non : c'était hier !! Après je crois qu'il vaut mieux que je ne m'appesantisse par trop longtemps sur cet état de fait... je risquerais de rapidement déprimer.

Mais pas tant que ça non plus, faut pas exagérer. Avec l'âge vient une forme de sagesse. Ah, tout de suite les grands mots me direz-vous !! Pourtant oui, je ne me sens pas complètement hors-sujet en parlant de sagesse. Le temps qui passe laisse des traces. La vie passe, on fait ce qu'on peut pour ne pas être totalement dépassé par les événements, et on essaie de rester en accord avec soi-même. C'est d'ailleurs plus simple à dire qu'à faire, c'est pourquoi je me garderai de virer donneur de leçons à deux balles. Mais quoi qu'il arrive, le temps, lui, file. La vie n'attend pas, et moins on en a de temps devant soi, moins on a l'énergie pour aller vite également. C'est pourquoi il apparaît de plus en plus impératif de fixer clairement des priorités. On choisit mieux et on tranche plus facilement qu'avant. C'est peut-être en soi, une forme de la sagesse que j'évoquais : perdre moins de temps car on est de plus en plus conscient qu'on n'est pas éternel. Autant éviter les regrets en sachant cela, et privilégier l'essentiel.

Le temps passe vite...

45 ans donc, disais-je. Mine de rien ça commence à chiffrer. Est-ce un début d'Alzheimer ou juste de l'inconscience, toujours est-il que j'ai souvent tendance à oublier que je ne fais plus partie des « jeunes ». Pour m'en convaincre, il suffirait de demander à ceux qui sont véritablement dans la catégorie des « jeunes » où ils me situeraient, et le doute ne subsisterait ainsi pas longtemps. Cet anniversaire me rappelle donc avec une certaine autorité à la réalité. Mais vous savez quoi ? Je ne fais pas pour autant partie des nostalgiques de leur jeunesse passée. Pour être tout à fait honnête, je détesterais me retrouver tel que j'étais avec 20 ans de moins. Sérieusement. Je me préfère aujourd'hui, sur à peu près tous les points. Bon okay, sauf pour mes cheveux qui se font la malle. Pour le mal de dos récurrent aussi, je m'en passerais bien de celui-là. Et cette forme d'insouciance qui s'est envolée depuis que je dois prendre un cacheton tous les matins pour compenser les hormones thyroïdiennes que mon corps ne produit plus (faute de thyroïde !!), me manque parfois cruellement je dois bien le confesser. Mais pour tout le reste, vraiment, j'aime autant rester comme je suis que me retrouver en tant que vingtenaire...

Et c'est Lemmy qui vous le dit !

Ce que je n'aurais jamais imaginé en revanche, c'est que mon 45ème anniversaire ait lieu dans le contexte d'une pandémie mondiale, et d'un confinement obligatoire. Pourtant je suis un habitué des histoires fantastiques et de SF, je vous rappelle que j'ai grandi avec Peter Parker, Capitaine Flam, Marty McFly et Han Solo. Mais ce scénario-là, je n'y avais pas pensé. Fêter en huis-clos ne me dérange pas plus que cela, depuis ce matin je reçois message sur message, et toutes ces manifestations de pensées à mon endroit me font chaud au cœur. Mais ça me donne surtout envie de ne pas laisser passer une occasion future de le fêter en présence de ceux qui comptent pour moi. Ça n'est donc que partie remise...

Chacun ses références !!

Me reste à envisager l'avenir. Combien de temps me faudra-t-il pour atteindre les 1000 articles ? Quinze ans supplémentaires ? Ça risque de mener loin cette histoire... Les atteindrai-je seulement ? Je vous avouerais que si l'entrain pour écrire ces derniers temps se fait un peu plus rare (moi qui croyais que le confinement serait plus propice à cela, je me suis foutu le doigt dans l’œil), il me reste cependant encore pas mal d'idées en stock. Ne serait-ce que si je veux rattraper mon retard en terme de chroniques de livres lus (et je compte bien finir par y parvenir), j'ai au bas mot encore plus d'une centaine d'articles à écrire devant moi...

 

Bref, pour le moment, ce blog a encore quelques perspectives d'avenir. Et moi aussi, au passage.

Merci en tout cas à celles et ceux qui passent encore par ici, que ce soit régulièrement ou accidentellement, volontairement ou par hasard, depuis les origines ou tout nouvellement. Merci de me faire l'amitié de me lire, et parfois de me laisser vos sentiments sur mes élucubrations.

 

Bon, me voilà comme un con à pas savoir comment finir cet article.

Allez, je tente ça : à bientôt !? ;-)

???

PS : Juste un mot pour vous dire que mon repas d'anniversaire je l'ai passé avec mes loulous et ma fée, et qu'un invité spécial nous a accompagnés pendant que nous dégustions une raclette (et il apprécierait la précision), c'est Fred Blondin, grâce aux vidéos qu'il poste sur les réseaux sociaux depuis cette période de confinement, et que ma petite sœur m'a gentiment envoyées pour mon anniversaire. Ça m'a rappelé un peu le repas de mes 40 ans où il était venu chanter en personne...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Law 17/04/2020 18:06

Bon Anniversaire Stéphane, au plaisir de se revoir bientôt en Alsace quand le "temps" le permettra. En attendant, tu peux te faire un des films cultes de 1975, Jaws. Bises
Law

Stéph 17/04/2020 19:16

Salut Law et merci ! Figure-toi que Jaws est un de mes films préférés de tous les temps !!
Le problème c'est que les garçons sont encore un peu jeunes pour le regarder...
Bises & à bientôt

NoNo 17/04/2020 11:08

Désolé pour la mise en page de mon com, mais le site n'a pas pris en compte mes retours à la ligne.
Décidément pas doué pour les commentaires :D

Stéph 17/04/2020 12:19

T'en fais pas pour la mise en page, je ne sais pas comment overblog est foutu sur ce point, mais l'aperçu du commentaire ne reprend pas les retours à la ligne alors que le commentaire édité en tient compte lui.

NoNo 17/04/2020 11:07

Salut mon ami, pour ce qui est de tes interrogations sur le blog, j'ai pratiquement les mêmes réponses que Marie H. !
Je passe de temps en temps mais ne manque pas de rattraper mon retard des articles manqués (y compris le triptyque sur Hank que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps..).
Tes billets sur les bouquins me guident parfois dans mes choix de lecture.
Pareil pour faire le choix dans la pléthorique offre sur les séries TV (Mad Men est une récente découverte pour moi et j'adore).
Mais voilà, la paresse souvent, m'empêche de laisser un commentaire peut-être trop laconique face à tes développements très complets.
En tout cas, si ça te fais du bien d'écrire, continue !
Bon je ne reviens pas sur le temps qui passe, mais je me dis que ça fait plus de 25 ans qu'on se connaît et ça , ça compte ;)
Porte toi bien.

Stéph 17/04/2020 12:17

Salut mon Nono !!
Pas d'inquiétude, je sais que tu passes ici régulièrement et que tu me lis, tel le ninja tapi dans l'ombre de ta discrétion... ;-)
D'ailleurs faut surtout pas se forcer à commenter hein ! Comme je le disais, mon premier plaisir est déjà dans l'écriture.

25 ans mon ami (un peu plus même en fait...) ça n'est pas rien n'est-ce-pas ? d'autant que ça, ça n'a rien de virtuel !! Alors vivement qu'on puisse se revoir. Un petit restau. Un bon concert. Ou tout simplement une chouette discussion et des moments partagés. La vraie vie quoi !!

Pierig 15/04/2020 21:38

Bon anniv !
Je serai éternellement plus jeune que toi (bon que de 3 ans).
J'ai pas ta longévité sur les blogs.
J'ai pas ta plume virtuose.
Je ne poste pas un commentaire à chacun de tes articles.
Mais c'est toujours un plaisir de te lire !
Longue vie à ton blog et plus encore à toi (et ta famille)

Stéph 16/04/2020 09:41

Merci Pierig !
Tu es toujours le bienvenu ici, et dans le genre virtuose on pourrait parler de ton coup de crayon.
J'espère que tout se passe bien par chez toi, pour Elveen, toi, les enfants, le chien et le tracteur rouge ! ;-)

Spooky 15/04/2020 18:24

Et pour voir où j'en suis, cela fait 12 ans que mon blog existe, avec 928 articles. Je fais mieux que toi, mais je triche, certains avaient préalablement été publiés sur une autre plate-forme, et si je ne me trompe pas, pendant une brève période mes posts sur facebook était copiés automatiquement créés sur over-blog. :)

La qualité de tes posts m'époustoufle toujours autant :)

Stéph 15/04/2020 19:51

Tu es (évidemment) parmi ceux auxquels je pensais quand je parle de ceux que je suis et qui allient quantité et longévité !
Quant à la qualité je parle ici à un jeune écrivain tout juste édité, comme dirait Stan Lee : Nuff said ! ;-)

Spooky 15/04/2020 18:20

Joyeux double évènement jeune homme ;)

Partie remise, partie remise !

Stéph 15/04/2020 19:49

Merci ami Spooky, merci !

Marie H. 15/04/2020 16:00

A ta question « Qui ça intéresse vraiment ce que j’ai à blablater ici sur… », je vais répondre : moi, moi et encore moi !
Et je suis sûre que je ne suis de loin pas la seule.
Bon ok, un peu moins sur « ce que je lis » ;-P
Même si je ne laisse pas de réaction, je te lis et rien ne passe incognito (surtout pas Hank Moody !!! ;-P ).
Et là aussi, je ne pense pas être la seule à lire sans commenter (pour ma part, mon inspiration est assez limitée niveau écriture…), même si ça doit être frustrant pour toi, je te l'accorde.
Et oui, la fête pour ton anniversaire n'est que partie remise ! :-)
PS : contente que Fred vous ait accompagné pour l’occasion :-) … pendant une raclette en plus ! ;-)

Stéph 15/04/2020 19:48

Ah ! j'oubliais : effectivement Hank Moody n'est pas du tout du genre à passer inaperçu ;-)

Stéph 15/04/2020 19:47

C'est gentil merci ! :-)
Tu n'es pas la seule certes, il y a Delphine aussi ! ;-)
Plus sérieusement dans ta phrase le "de loin" est malheureusement "de trop" (j'ai des stats qui affirment le contraire). Enfin je dis "malheureusement" mais en fait non, rien de foncièrement négatif là-dedans. L'essentiel c'est d'être en bonne compagnie n'est-ce-pas ?

Ivaule 15/04/2020 12:02

Bon anniversaire, Stéphane ! Les circonstances, c'est vrai, sont un peu spéciales pour fêter un anniversaire, mais au moins de celui-là, tu t'en souviendras !
Tu le sais, je suis une fidèle lectrice et compte bien le rester, tant que tu auras des choses à partager avec nous. C'est toujours un plaisir, une découverte, un sourire, une émotion, de lire chaque nouvel article. J'espère que ça durera encore, et oui, pourquoi pas pour encore 500 articles !!

Stéph 15/04/2020 13:00

Oui circonstances inédites, et uniques espérons le pour l'avenir...
Merci Delphine de toujours passer par ici voir ce qu'il s'y passe, je sais que toi aussi tu postes pas mal de ton côté ! ;-)
Nous verrons bien jusqu'où tout cela va bien nous mener, ce qui compte c'est de s'amuser à le faire non ?