Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 20:25

Ce mardi 19 mars au soir, le Roger’s Café à Belfort était The place to be !

Et pour cause, le sympathique Café-concert de la cité du Lion accueillait sur sa scène un groupe de légende : The Commitments !!

The Commitments, c’est le groupe dont Alan Parker raconte les frasques dans son film éponyme de 1991. Une bande de jeunes irlandais désoeuvrés de Dublin qui décident de devenir les rois de la Soul au pays de U2 ! Ce film avait marqué toute une génération (dont je fais partie) en grande partie pour sa bande son qui est une suite ininterrompue de reprises de tubes de la musique Soul, allant de Aretha Franklin à Otis Redding en passant par Al Green ou Wilson Pickett.

362 the commitments rogers cafe groupe film

Mais The Stars from the Commitments c’est aussi un groupe de musiciens qui a survécu au film ! et depuis les années 90, ils ont continué à se produire en concerts en interprétant tous les morceaux qu’on peut entendre dans le film (à ce sujet je ne saurais que trop vous conseiller les deux albums qui forment la Bande Originale du Film, c’est de la bombe du début à la fin). Pour être honnête, je dois dire que jusqu’à peu je ne savais pas que ce groupe existait encore et continuait d'évoluer sur scène. Ce n’est pourtant pas faute d’aimer le film d’origine ! Je l’ai déjà vu un bon nombre de fois et ne m’en lasse toujours pas, les cd de la bande son du film tournent régulièrement dans mon lecteur, et j’avais tellement adoré le personnage du chanteur Deco Cuff que j’avais suivi la carrière (peu prolifique malheureusement) de son interprète Andrew Strong (qui a signé dans la foulée du film un album titré Strong tout à fait réjouissant). Mais que The Commitments en tant que vrai groupe avait perduré, je ne l’ai su qu'il y a peu de temps.

C’est d’ailleurs un peu déçu que j’ai appris que du groupe tel que représenté dans le film il ne subsistait plus que deux membres d’origine, à savoir le bassiste Kenneth McCluskey (Derek « meatman » Scully dans le film) et le premier batteur Dick Massey (Billy « l’animal » Mooney dans le film). Point d’Andrew Strong à la voix d’or ni de Johnny Murphy (Joey « les lèvres » Fagan) à la trompette sacrée.

Mais !…

… il aura suffit du premier morceau en live hier soir au Roger’s Café pour complètement me rassurer. The Commitments dans leur composition actuelle, c’est de la pure bombe, et sincèrement ils n’ont pas grand chose à envier à leurs prédécesseurs sur grand écran.

362 the commitments rogers cafe groupe1

Pourtant je doutais vraiment qu’on puisse remplacer Andrew Strong au chant sans que la puissance des morceaux n’en pâtisse, et son absence était pour moi un grand regret… avant de voir les Commitments sur scène avec leur formidable chanteur Myles Hyland. Ce petit bonhomme (qui par moment et sous certains angles avait des faux-airs de Jean-Luc Mélenchon sous acide)(mais certainement que la vodka qui était dans mon verre et les vapeurs de bière ambiantes n’ont pas dû être totalement étrangères à ce rapprochement facial douteux) n’est pas surnommé « Soul Man » pour rien par ses collègues. Parce qu’il n’a peut-être pas le coffre d’un Andrew Strong, mais croyez-moi il envoie du bois quand même, et côté énergie et enthousiasme il se pose là ! Quel punch, quelle envie, quel plaisir il prend sur scène le bestiau ! Et c’est loin d’être le seul à assurer un max… mine de rien, d’entrée de jeu les Commitments ont déjà réalisé un exploit : celui de tenir à 9, instruments compris, sur la minuscule scène du Roger’s Café. Allez je les cite : Myles Hyland au chant donc, Ken McCluskey à la guitare (contrairement au film où il était bassiste), Dick Massey à la batterie, Abe Hampton aux claviers, Andreas Nolan à la basse, Sandra Jane Hyland et Antoinette Dunleavy aux chœurs et au chant, ainsi qu’un saxophoniste et un trompettiste dont j’ai malheureusement oublié les noms.

Mais la promiscuité n’était visiblement pas un problème pour les rois de la soul, bien au contraire même, puisque durant tout le concert Myles Hyland se rapprochait au plus près des spectateurs en chantant quasiment dans la foule des premiers rangs, les surplombant à peine des quelques centimètres de hauteur de la scène. Ils ont enchaîné les titres sans temps mort, succès après succès, tube après tube, devant un public conquis d’avance et massé dans tout le bar. Du gros son il y en a eu, et du bon ! Bon je ne vais pas faire la liste complète des titres, mais quand même je ne peux pas ne pas en donner au moins quelques uns, les plus emblématiques et entraînants selon moi : Mr Pitiful, Mustang Sally, In The Midnight Hour, Chain of Fools, Destination Anywhere, la génialissime Treat Her Right, Hard to Handle, Land of a Thousand Dances, Fa-Fa-Fa-Fa-Fa, The Dark End of the Street et la monumentale Try a Little Tenderness pour ne citer que ceux-là.

362 the commitments rogers cafe affiche

Vraiment au poil le programme qu'ils nous avaient concocté. D'ailleurs je pense qu'ils ont été récompensé par l'ambiance au sein du public, je crois bien que personne n'est sorti du Roger's Café ce soir là sans avoir la banane (car oui, dans ma génération ça se dit encore, avoir la banane !). Et à ce sujet (pas la banane, la sortie) c'est certainement une des premières fois que je sors d'un concert où les mecs du groupe qui viennent de jouer à fond pendant deux heures attendent à la sortie, serrent la pince des gens qui s'en vont et les remercient d'être venus !! Merde les gars, c'est à nous de vous dire merci pour ce moment de pure musique et de communion soul ! Ces mecs là jouent à travers le monde entier et restent quand même des types extras, gentils et totalement accessibles.

Alors hier j'étais à Belfort. Un mardi soir. Au Roger's Café. Et pourtant j'ai cru pendant deux petites heures être un vendredi soir dans un pub de Dublin, dans une scène du film d'Alan Parker. Ai-je besoin d'ajouter que c'était une soirée géniale ?



Et pour vous faire une idée, voici un lien vers un clip promo des Stars from the Commitments :

 


 

Edit du 21/03/13 : le patron du Roger's Café a posté sur Youtube un extrait de la soirée d'hier, et pas n'importe lequel, Try a Little Tenderness, dont je me permets d'ajouter le lien ici :


 
Edit du 27/03/13 : ma frangine, toujours à l'affût n'a pas laisser échapper une seconde vidéo de la soirée du 19 dont voici le lien, c'est Treat Her Right et c'est du tout bon :



 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie H. 25/03/2013 21:36


J'te le fais pas dire Spooky ! Je sur-confirme ! Et rien que pour le plaisir, une autre vidéo souvenirs du concert : Hey, hey, hey, hey !!!


http://www.youtube.com/watch?v=H5wsMQgmNfo

Stéph 27/03/2013 20:03



Ah génial, c'est une de mes préférées en plus ! allez zou, je rajoute en lien sur l'article, merci Marie !



Spooky 25/03/2013 19:50


Non mais j'en ai entendu parler :)

Stéph 27/03/2013 19:56



Eh bien si tu aimes la soul et le rythm'n'blues, tu aimeras les Commitments. Et si tu n'aimes pas, les Commitments te feront aimer !



Spooky 25/03/2013 09:23


Ah ouais ça avait l'air vraiment chouette :)

Stéph 25/03/2013 19:41



Je te confirme !


Tu connais le film Spooky ?



marie k 21/03/2013 10:18


Nikita ? Ben, je croyais qu'elle s'appelle Antoinette ?! C'est juste un pseudo ? Parce que c'est comme ça que Myles l'appelait en lui donnant le micro, et je crois l'avoir vu aussi sur leur
Facebook. (remarque l'un comme l'autre, ça a du chien !)


Quelle ambiance, c'était terrible !

Stéph 21/03/2013 19:33



Pourtant sur leur site (qui est en lien dans l'article) c'est bien Nikita qui est annoncé comme prénom... et quand j'ai fait une recherche sur Youtube pour trouver
son passage à The Voice Irlande c'était aussi sous ce prénom-là qu'elle se présentait. À moins que c'était une remplaçante mardi soir ? C'est possible, mais alors elles se ressemblent assez
physiquement !

Si quelqu'un a la réponse à ce mystère ?


 


Ça y est j'ai trouvé et je me suis effectivement emmêlé les pinceaux entre les deux petites brunes : Nikita O'Rowe est présentée en tant que choriste sur le site des
Commitments, mais mardi soir c'était bien Antoinette Dunleavy qui était sur scène ! Je corrige donc l'article, sorry !