Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 19:38

 Inside Man est le nouveau film du réalisateur engagé Spike Lee. Mais une fois n’est pas coutume, il s’agit ici pour lui d’un film de commande. On aurait pu craindre un certain manque d’implication du réalisateur noir-américain, d’autres auteurs avant lui avaient déjà livré des œuvres de commande sans grande conviction ni personnalité (je pense à la décevante Planète des Singes de Tim Burton en particulier).
Et bonne surprise, Spike Lee s’est appliqué à concocter un thriller classieux, ménage scrupuleusement ses effets et prend visiblement du plaisir derrière la caméra à faire quelque chose de « nouveau » pour lui. Pour ce faire, il s’entoure d’une brochette de comédiens triés sur le volet et fait bien attention à respecter tous les codes du film de braquage de banque tout en menant le spectateur par le bout du nez.

Tout commence par un hold-up donc, dans la grande tradition hollywoodienne. Dalton Russell (Clive Owen dans le rôle d’un braqueur impassible, déterminé et pas tombé de la dernière pluie) est le cerveau d’une fine équipe de voleurs qui attaque en plein jour une agence d’une grande banque de Manhattan, et en prend le contrôle avec une facilité surprenante et un professionnalisme impressionnant. Les braqueurs brouillent d’entrée les pistes en contraignant les clients et le personnel de la banque qu’ils retiennent en otages, à revêtir la même combinaison intégrale qu’eux.
Vite alertée, la police de New-York envoie sur l’affaire l’agent Keith Frazier (Denzel Washington, aux goûts vestimentaires … spéciaux !) en tant que négociateur, et le capitaine Darius (Willem Dafoe dans un second rôle un peu transparent) en tant que commandant du groupe d’intervention. De son côté, Arthur Case (Christopher Plummer, en banquier incroyablement guindé) le propriétaire de la banque est également mis au courant, et engage Madeleine White (Jodie Foster, working girl à la froideur paralysante), mercenaire de la haute société, spécialiste des affaires troubles, pour assister Frazier et protéger certains intérêts obscurs que Case préfère garder secrets.

Confrontation directe entre Russell et Frazier
Voilà pour les protagonistes de départ. Mais attention, vous êtes prévenu dès le début du film : ce braquage n’est pas un « simple hold-up », c’est le « casse parfait », rien de moins.
Durant les deux heures que dure le film, Frazier, White et Russell vont s’affronter sur le terrain de l’intellect, tentant de se piéger mutuellement, à coups de manipulations psychologiques, de leurres et de bluff. Et celui qui aura le plus de coups d’avance dans ce jeu d’échec l’emportera.

Je ne suis pas un grand connaisseur de la filmographie de Spike Lee dont c’est toutefois déjà la quatrième collaboration avec un acteur que j’apprécie beaucoup, Denzel Washington. J’avais vu Malcolm X qui ne m’a pas laissé beaucoup de souvenirs, Do the Right Thing plutôt intéressant, et j’avais adoré la 25è Heure avec une autre tête d’affiche de premier ordre, Edward Norton.
Ce qui m’a décidé avant tout à aller voir Inside Man, c’est clairement le casting, Denzel Washington étant d’emblée pour moi un gage de qualité (même si j’en conviens, il n’a pas fait que des chef-d’œuvres, il est d’une remarquable constance dans la qualité de son jeu d’acteur, et choisit de mieux en mieux ses projets).
A l’arrivée je n’ai pas été déçu, bien au contraire, je dirais même que je n’attendais pas tant de ce film. Un scénario bien ficelé, de bons dialogues (bien que certains le trouvent trop « bavard »), des effets réussis et des personnages bien cernés par des acteurs convaincus et convaincants.

 Inside Man est le parfait exemple de film de genre assumant totalement son statut et mis en scène avec le talent qu’il faut pour happer l’attention du spectateur et le mener sans qu’il ne s’en rende compte, exactement là où le réalisateur le décide. Bref, un exercice de style parfaitement maîtrisé.

L'affiche très sobre du film 

Partager cet article

Repost0

commentaires

asha 02/05/2006 01:44

j'ai aaaaadooooréééé ce film ! je suis très enthousiaste !!!! le scénario original, interprétation impeccable (même pour les secons rôles) et le choix de la musique du début m'a surprise (cf du film indien "dil se" que j'adore) voilà voilà !!! ps: je trouve pas ton quizz!!!!!

asha 01/05/2006 21:27

j'ai aaaaadooooréééé ce film ! je suis très enthousiaste !!!! le scénario original, interprétation impeccable (même pour les secons rôles) et le choix de la musique du début m'a surprise (cf du film indien "dil se" que j'adore) voilà voilà !!! ps: je trouve pas ton quizz!!!!!

Stéph 21/04/2006 18:11

Susan >> merci, pourtant je ne touche rien sur les entrées ! :o) À savoir tout de même : si le genre "film de braquage" te gave, c'en est malgré tout un ! il est juste très bien foutu :o)

susan 21/04/2006 14:56

Une critique qui donne vraiment envie d'aller voir le film, ce n'était pas mon intention (les hold-up, on en a vraiment soupé au ciné !) mais là, j'avoue que ça me tente plutôt...
à +

Stéph 21/04/2006 00:52

Mooutche >> effectivement, en comparaison Chaos fait bien pâle figure... déjà sans le comparer à rien d'autre il est un peu bidon ce film ! ;o) Elégant tu dis ? too smart for my eyes 8|Cyril >> merci de ton passage, repasse quand tu veux :o)Gaëtane >> non, non, surtout ne va pas voir ce film, je te rapelle que tu as un mémoire à terminer rapidement ! je ne voudrais pas qu'on m'accuse de te distraire de ton boulot ! ;o)Bon, sérieusement si en plus tu aimes Denzel et Jodie, vas-y quand même, on dira que c'est de leur faute... :o)

gaëtane 21/04/2006 00:30


Bonsoir Stéph! Tout d'abord je tiens à te remercier sincèrement pour les paroles que tu as laissées sur mon blog. Elles m'ont mis les larmes aux yeux et je ne les connaissais pas, je suis maintenant plus riche d'elles grâce à toi :)
Pour le film, j'aime aussi beaucoup Denzel Washington, mais je ne pensais pas aller le voir, étant donné que l'affiche et le synopsis me laissaient tout de même un léger goût de déja-vu...lol Mais je crois bien que tu m'as convaincue (et puis j'aime encore mieux Jodie Foster alors!) si j'ai le temps d'y aller je te dirai ce que j'en aurai pensé ;)
A bientôt, et bonne soirée Green Lantern! héhé
Ps : Trop mignon les noces de l'article du dessous... :)

cyril 20/04/2006 18:49

blog sympas et pleins d idées ! :-)a++ Cyril

Mooutche 20/04/2006 10:18

Quel plaisir de voir un bon film de braquage qui retombe sur ses pattes !Je l'ai trouvé vraiment prenant, avec une fin intelligente et bien tournée. Parce que franchement, y a rien de pire qu'un film de braquage qui cherche à bluffer les spectateurs en les prenant pour des imbéciles (à la manière de Chaos...), alors que là, c'est chouette jusqu'au bout !!!
(Il parait que le qualificatif des gouts vestimentaires de Denzel dans le film n'est pas "spécial" mais "élégant"... :oD)