Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 15:02

Je ne m’en cache pas, Benoît Poelvoorde fait partie de mes petits chouchous, de ceux que j’aime tant que même ses mauvais films trouvent un œil compatissant chez moi.
Je me suis donc penché sur son dernier film, Du Jour au Lendemain de Philippe Le Guay, et j’ai trouvé qu’il s’agit d’une bonne comédie. Le problème c’est qu’à côté de l’électro-choc de Enfermés Dehors de Dupontel, les films « juste bons » ont moins d’impact. Mais en toute honnêteté, Du Jour au Lendemain, c’est vraiment pas mal du tout.

L’histoire de départ en est la suivante : François Berthier (Benoît Poelvoorde) est ce qu’on pourrait appeler un vrai poissard. Un type de rien qui fait preuve d’une malchance incroyable jumelée à une discrétion et une timidité qui confinent à la transparence tant il paraît insignifiant.  De fait, sa vie est à son image : un manque de chance chronique digne d’un Pierre Richard dopé au pot belge, un boulot minable dans une banque où il est totalement déconsidéré, et une femme qui le quitte pour vivre le grand amour avec un jeune et beau chef de chantier.
Bref, la loose totale.
Mais un matin, alors que tout allait au plus mal la veille, tout change. Le monde lui sourit, tout fonctionne pour lui. Les gens sont aimables avec lui, plus aucune crasse ne lui tombe dessus au contraire, son patron s’excuse de l’avoir maltraité et lui offre une promotion, même les femmes le regardent d’un œil nouveau. C’est là que commence la longue descente vers … la réussite totale ! Car pour un type comme Berthier, le changement est si brutal qu’il le vit de plus en plus mal…

François Berthier et son bureau étriqué dans un recoin où personne ne se soucie de lui. Et encore, là le néon marche correctement !
Comme on peut s’en douter en voyant le thème, c’est vraiment un film qui repose entièrement sur les épaules de son acteur principal. Et le rôle est écrit sur mesure pour Poelvoorde qui est excellent (j’allais dire comme d’habitude) dans la peau de son personnage tantôt malchanceux puis chanceux, mais dans tous les cas complètement déposé par les événements. A noter également la performance du très bon Rufus dans le rôle de l’agent de sécurité de la banque féru d’histoire de France et de généalogie.

Bref, je dirais que le film est à l’image de son interprète principal : drôle, simple, sincère et généreux. Une bonne comédie qui assure de faire passer un bon moment, c’est déjà pas mal non ?

Une affiche bien à l'image du film !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéph 07/04/2006 19:59

Pierig >> pour moi Poelvoorde est culte. Je l'adore, et pour avoir pu le rencontrer, je suis content de voir qu'il est aussi sympa et gentil q'il en a l'air. Par contre en ce moment il y de très bonnes comédies que je te conseillerais de voir avant celle-là. Enfermés Dehors et Jean-Philippe sont géniaux !Goldesch >> si, il sert à se rendre compte que tu as bon goût ;o)

Goldesch 06/04/2006 10:13

Ayant également vu le film, je suis assez d'accord avec Stéph. Poelvoorde interprète très bien son rôle. Et ce bon vieux agent de la sécurité ... sacré Rufus ! Bref, c'est une bonne comédie pour se divertir ! (Comment ça, mon commentaire sert à rien parce que tout a déjà été dit ? ;-P)

pierig 06/04/2006 09:21

Oui, je m'étais dit que j'irai le voir. Sans doute dimanche ... J'aime bien Poelvoorde (en plus, il est de ma ville). Il a la cote en ce moment. Toutefois si son jeu d'acteur est impeccable, je le trouve un peu lourd dans ses interventions à la télé (interview, promo, participation à des émissions, ...). Enfin, quand je pense qu'à l'époque, une collèque de la maman d'elveen avait reçu Poelvoorde dans son bureau pour une recherche d'emploi ... Depuis, il ne chôme plus!  :-)