Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 08:21

La MJC de notre petite ville est du genre très active, foisonnante d’idées et ouvertes à tous les types de passions. Petits et grands peuvent y trouver leur bonheur, que ce soit pour y faire du tricot, y suivre des cours de cuisine, apprendre la danse ou faire du judo, la liste des activités proposées est vraiment impressionnante.

 

Associée au centre périscolaire local où Nathan et Tom se rendent après l’école, elle leur propose donc à chaque rentrée une série d’activités selon leurs tranches d’âge. C’est ainsi que Nathan a pu par exemple s’essayer au tennis de table, à l’origami ou encore au travail du bois. Tom quant à lui s’est trouvé une vraie passion pour les arts du cirque, il s’y éclate depuis deux ans tous les lundis soir.

 

Mais ce qui m’a interpelé sur la petite brochure qui récapitule un peu tout ça, c’est la page consacrée aux « Activités Baby », où il est proposé de s’inscrire au Baby Self Defense, qui est en fait une « découverte » du Krav-Maga destinée aux enfants de 4 à 6 ans !!

 

Pour ceux qui ne connaissent pas forcément, le Krav-Maga ce n’est pas exactement une discipline à classer dans les arts martiaux du type judo par exemple. C’est comme qui dirait un poil plus féroce.

 

Je reprends ici ce que vous trouverez facilement sur n’importe quel site qui parle de cette discipline, en l’occurrence je fais un copier-coller depuis wikipédia :

 

L’objectif du Krav-Maga est l’apprentissage de la défense en un minimum de temps de formation et de s'adresser à un large public. Le Krav-Maga n’est pas conçu comme un art mais comme une méthode de combat rapproché. [...] Tout comme le close combat, le Krav-Maga se caractérise par différentes techniques incapacitantes ou létales. Ces méthodes sont très faciles à apprendre et très efficaces. Elles visent à mettre hors d’état de nuire un ennemi : le plus vite possible, le plus efficacement possible et par tous les moyens possibles (aucune limite de combat). Les techniques de combat à mains nues employées sont typiquement les plus dangereuses, les plus efficaces, et les plus simples que puisse générer le corps humain comme peut en témoigner la devise de cette pratique : simplicité, rapidité, efficacité et maîtrise de soi. Ces techniques sont choisies et adaptées pour fonctionner dans des conditions de stress maximum, et sur quelqu’un qui ne se laissera pas faire. Dans un combat pour assurer sa survie (donc de type non sportif), le seul but est d’éliminer la menace avant que celle-ci n'élimine l'individu concerné. [...]

 

Bon, certes, il y a une différence entre le Krav-Maga enseigné en club civil et celui qu’on dispense aux forces spéciales de l’armée ou de la police : en club on n’apprend théoriquement pas les techniques létales.

 

Cependant le principe de base du Krav-Maga, c’est d’apprendre à se défendre. Par tous les moyens ainsi qu’il est précisé : Le Krav-Maga doit enseigner à « frapper les zones sensibles », comme les yeux, la gorge ou les parties génitales, afin de mettre hors d’état de nuire notre opposant.

 

Les clubs de Krav-Maga mettent en avant que l’enseignement de ces techniques doit s’inscrire dans le cadre très strict de la légitime défense telle qu’elle est définie juridiquement et moralement.

 

N’empêche que c’est là qu’on apprend à se bastonner et à faire mal. À se défendre, à se méfier des autres. À se confronter par la violence à autrui.

 

Je ne dis pas que cela n’a aucun intérêt. Savoir se défendre, c’est bien. Si cela peut un jour vous sauver la mise dans une situation dangereuse, tant mieux. Si cela peut vous permettre de vous défouler une ou deux fois par semaine en club, et que vous en retirez maîtrise de vous, confiance et sérénité dans votre vie quotidienne, ce sera parfait et grand bien vous fasse.

 

Mais je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’à des gamins de 4 à 6 ans, il y a peut-être d’autres choses à enseigner, d’autres activités physiques à montrer, d’autres arts à faire découvrir, d’autres exemples à donner, d’autres philosophies de la vie à inculquer que l’autodéfense.

Ils auront encore bien le temps de découvrir ce qu’est la violence et la confrontation. Le combat, la défiance, la loi du plus fort.

Sous couvert de les initier à la découverte de leur corps et de leur faire découvrir les différentes interactions avec le monde extérieur, on leur montre surtout une voie, qui finit par mener, qu’on le veuille ou non, à la violence.

 

Loin de vouloir jeter la pierre à la MJC de mes gamins, je me suis rendu compte que cette pratique d’initier à l’autodéfense les tous petits est en fait plutôt répandue et de nombreux clubs de Krav-Maga proposent des sections « kids » qui accueillent les enfants à partir de 4 ans.

 

Que l’offre existe, soit.

 

Moi, ce qui m’interpelle vraiment, c’est le côté de la demande. C’est le point de vue des parents qui inscrivent leurs mômes au Krav-Maga à un âge où ils ont encore du mal à taper correctement dans un ballon. C’est quoi le but dans l’esprit d’un papa qui emmène son petit au club de Krav-Maga ?

 

Ça n’engage que moi, mais tant qu’à taper sur quelque chose, j’opterais plutôt pour l’inscrire à des cours de batterie. Et tant pis pour mes oreilles...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ivaule 15/12/2019 11:03

Effectivement, voilà une discipline qui interpelle...
Je serais curieuse de voir qui inscrit son tout petit à cette activité....

Stéph 15/12/2019 21:20

Qui, mais surtout pour quelles raisons ?...