Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 08:34

Votre attention amateurs de page-turners, ce livre est fait pour vous. Vous fonctionnez au suspense haletant ? Au rythme effréné des révélations et rebondissements ? Au jeu du chat et de la souris des intrigues malignes et des fausses pistes disséminées ici et là ? Aux mystères mâtinés d’Histoire, de politique mais aussi de Science et de découvertes ? Aux récits qui vous mènent à travers le monde et sautent d’un continent à l’autre ? Alors ne cherchez pas plus loin : c’est exactement tout ce que vous trouverez dans Les Larmes d’Aral de Jérôme Delafosse. Tout cela et bien d’autres choses encore…

 

Le roman plante son action en automne 1994, en Irlande, en plein contexte du conflit nord-irlandais. Sinead McKeown, grand reporter de guerre, échappe à un attentat à la bombe qui visait son domicile. Mais elle y perd son mari, lui-même journaliste, ainsi que l’enfant qu’elle porte. Ses liens passés avec l’IRA la mettent sur la sellette et la police dirige ses soupçons vers elle. Sinead devient à la fois fugitive et enquêtrice, bien décidée à découvrir les véritables responsables.

Au même moment à Paris, Raphaël Zeck, flic de la Brigade Criminelle, se voit confier l’enquête sur le cas d’un homme dont le corps quasi-nu a été repêché dans la Seine, marqué d’étranges plaies nécrosées. L’homme, visiblement désorienté et terrorisé avait été pris en chasse par une patrouille nocturne de la BAC avant de se jeter dans le fleuve. L’affaire se complique quand les policiers qui ont manipulé le cadavre ressentent de graves malaises. En remontant la piste on découvre que l’homme mystérieux était en possession d’une mallette contenant du Césium 137, hautement dangereuse car mortellement radioactive…

À ce stade Sinead et Raphaël ne le savent pas encore, mais leurs enquêtes vont bientôt se croiser…

 

Je disais en introduction que ce bouquin est un véritable page-turner et c’est vrai : quand on s’embarque dans sa lecture on a du mal à le lâcher. Ce qui en soi est déjà très bon signe vous en conviendrez.

Mais allons un peu plus loin et essayons de comprendre ce qui fait l’attrait de ce livre. Je crois que l’explication tient avant tout à la personnalité de son auteur, dont les qualités se retrouvent directement dans son ouvrage. L’auteur est Jérôme Delafosse. Journaliste de son état, il est l’un des « Nouveaux Explorateurs », l’émission de Canal + qui a connu une belle renommée au cours de sa diffusion entre 2006 et 2014. Et le parallèle se fait vite avec Les Larmes d’Aral : le roman est en effet érudit et visiblement très documenté, que ce soit du point de vue géopolitique, historique ou scientifique, ce qu’on doit à coup sûr à l’habitude du journaliste de travailler en amont et en profondeur ses sujets. De même, le livre de Jérôme Delafosse nous fait voyager et voir du pays, au plus près de la réalité du terrain, des habitants, des contextes politico-historiques. Exactement ce que fait l’auteur lors de ses reportages en immersion pour son émission télévisée. Et puis cette capacité à vous faire tourner les pages sans même que vous vous en rendiez compte, plongé que vous êtes dans l’histoire, révèle bien entendu un vrai talent de conteur, ce qu’on peut là encore vérifier sur chacun de ses reportages télévisés. Le bonhomme sait nous entraîner avec lui dans le monde qu’il nous expose.

Il n’est donc pas du tout étonnant de retrouver toutes ces qualités dans son roman. Et d’expliquer ainsi l’attractivité de cette histoire dès lors qu’on y met un pied…

 

Et puis il y a ce suspense, ce mystère maîtrisé de bout en bout et qui ne dévoile sa vérité qu’en toute fin du roman, qui vous ballade bien tout du long et vous attrape bien comme il faut dans sa conclusion.

 

Pour toutes ces raisons, et surtout pour le plaisir que vous prendrez à sa lecture, je vous conseille vivement ce thriller français de haute volée. Sous ses aspects de polar saupoudré de complotisme et d’éléments hétéroclites invraisemblables, qui ressemble dis comme ça à une recette toute faite de best-seller qu’on aurait déjà pu voir mille fois par ailleurs, je suis certain que Les Larmes d’Aral saura vous surprendre et vous mener là où vous ne vous y attendiez pas !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires