Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

2 mars 2018 5 02 /03 /mars /2018 17:18

Ce 2 mars 2018 sort le nouvel album de Fred Blondin.

Ça s’appelle Pas de vie sans Blues. Je dirais que le titre parle de lui-même.

 

Et - pardon de le dire comme ça - mais bordel qu’est-ce que ça fait plaisir !

 

Parce que ça faisait (beaucoup trop) longtemps qu’un nouvel album de Fred ne s’était pas retrouvé dans les bacs des vendeurs de disques.

Alors bon ben oui, même si j’en avais déjà pré-commandé 3 exemplaires (parce que des disques de Fred ça s’écoute, mais ça s’offre aussi) qui sont arrivés aujourd’hui grâce à nos amis en jaune et bleu de la Poste, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un saut à la Fnac de Colmar pour vérifier qu’ils font correctement leur boulot de distributeur de culture (déjà qu’ils ont le monopole sur la ville...). Et il y en avait effectivement plusieurs exemplaires dans les bacs. Moins un, puisque donc je n’ai pas résisté à l’envie - et au plaisir – d’en acheter un en magasin.

Pour marquer le coup quoi.

Ben ouais, je suis comme ça.

Et puis comme dirait ma grand-mère de toute façon « c’est pas perdu ». D’abord ça ne se gâte pas avec le temps. Ensuite c’est comme le chocolat en temps de guerre, mieux vaut en faire des réserves pour plus tard. Pour être sûr de ne jamais en manquer.

Je ne vais pas en écrire des lignes et des lignes. Parce qu’il faut que j’écoute déjà. Ce que je peux d’ores et déjà en dire, c’est que je sais que je ne serai pas déçu. Depuis que j’écoute Fred Blondin (22 ans mine de rien…) je ne l’ai jamais été, je ne vois pas de raison pour que ça commence aujourd’hui. Pis le gaillard, déjà pas manchot comme ça, du genre avec du talent qui dépasse d’un peu partout (et pourtant c’est pas une demi-portion), s’est en plus entouré de quelques grands noms. Vous y retrouverez la patte de Fred bien entendu, mais vous croiserez aussi des textes et des mélodies de Daran, Grand Corps Malade et Cali. Rien que ça. Et pour les connaisseurs on y retrouve aussi, entre autres, des textes de Xavier Hernault qui a déjà collaboré avec Fred sur le précédent album Tiroir Songs (et ça avait donné de très belles choses).

Je l’ai écouté deux fois pour l’instant, et déjà un titre en forme d'évidence absolue. Immédiate. Boum, en plein cœur : On rentre à la maison.

 

Alors les gens écoutez-en, achetez-en, chantez-en. C’est du bon, c’est du Fred.

Et puis tant qu’à faire, il sera en concert au Casino de Paris le 14 avril 2018, alors venez. Moi j’y serai. Ça tombe bien en plus, pile pour mon anniversaire. Ça me rappelle des souvenirs

 

Mais comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, je laisse pour conclure la parole à Fred.

Partager cet article

Repost0

commentaires