Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

10 janvier 2006 2 10 /01 /janvier /2006 17:54

Ça faisait un moment que je le voyais passer dans diverses émissions télévisées, que je l’entendais invité à la radio. J’avais entendu beaucoup de bien de son roman L’Évangile de Jimmy qui est depuis quelques semaines sur ma liste de bouquins à lire. Et en décembre j’ai pu voir le documentaire qu’il a réalisé pour Canal + sur le même sujet. C’est ce qui m’a décidé à lire son livre Cloner le Christ ? chez Albin Michel / Canal+ éditions.
Lui, c’est Didier van Cauwelaert, écrivain et pour l’occasion investigateur.

Ce bouquin est le résultat de son enquête sur la possibilité de plus en plus sérieuse de cloner Jésus en personne (oui, oui, le barbu dont on a fêté l’anniversaire il y a peu de temps autour d’un sapin de Noël).
Comment ? Grâce à des prélèvements de cellules contenant des séquences d’ADN sur certaines saintes reliques telles que le Linceul de Turin, la Tunique d’Argenteuil ou le Suaire d’Oviedo par exemple.
Ça fait scénario de roman de SF ? Oui, mais quand on se plonge à la suite de Didier van Cauwelaert dans son enquête, on se rend compte que la réalité dépasse la fiction bien plus souvent qu’on ne l’imagine.

Personnellement, mes connaissances sur le Linceul de Turin se bornaient à la version officielle de 1988, qui annonçait que d’après la datation au carbone 14, le linge remontait aux années 1300, soit en plein Moyen-Âge. Et qu’en conséquence la question de l’identité du supplicié dont on voit l’image était réglée : 13 siècles le séparant du Christ ce ne pouvait donc pas être le linge dont il est question dans la Bible.
Sauf que le carbone 14 a révélé depuis ses limites, en particulier en ce qui concerne la datation des textiles. Les scientifiques savent aujourd’hui que la date trouvée en 1988 est fausse, et que le Linceul pourrait très bien dater de l’époque de Jésus.

Je ne vais pas refaire ici l’énumération des recherches et résultats obtenus par les scientifiques au sujet du linge mystérieux, je vous dirai juste que l’auteur du livre a procédé à une enquête extrêmement minutieuse auprès de tous ceux qui ont eu à faire de près ou de loin avec le Linceul de Turin. Van Cauwelaert passe en revue les différentes hypothèses et fait le point sur ce qu’on sait à l’heure actuelle de l’objet sacré, sur les hypothèses qui ont été infirmées et surtout sur ce qui continue à poser problèmes aux chercheurs de tout poil et tous horizons qui travaillent ou ont travaillé sur cette énigme.
Et dans l’état actuel des connaissances scientifiques, on se retrouve face au Linceul de Turin (et quelques autres reliques), pour reprendre la formule de l’écrivain, à devoir « choisir entre l’inconcevable et l’impossible ». Autant dire en terrain inconnu (et glissant !). Le paradoxe suprême du Saint Suaire étant que plus on fait de progrès dans la recherche scientifique, moins on en sait sur le phénomène, chaque nouvelle découverte apportant son lot de contradictions et de mystères encore plus insondables.

Pour moi qui suis amateur d’énigmes de toutes natures, et adepte de la méthode scientifique et du raisonnement logique pour les résoudre, cette plongée dans l’incompréhensible m’a réellement passionné.
D’autant que van Cauwelaert fait preuve de grands talents pour exposer les tenants et aboutissants de l’affaire, et expliquer clairement, même aux moins perméables au langage scientifique, ce dont il est question. Il s’agit avant tout d’un bon travail de vulgarisation associé à une enquête rigoureuse et approfondie, qui ne laisse rien au hasard.

Si sur la fin de son livre, l’auteur se laisse aller à donner si ce n’est son explication (bien malin celui qui trouvera la bonne !) du moins sa conviction sur le sujet de son enquête, durant toute la phase d’étude des différentes hypothèses et de description de faits scientifiques et historiques, il est d’une remarquable impartialité, ne passant rien sous silence et confrontant tout argument à la critique.
Et chose à laquelle je ne m’attendais pas au vu du sujet, le bouquin est d’un ton enlevé et l’humour y est bien présent. Que ce soit dans une charge en bonne et due forme contre la secte raellienne ou une attaque en règle contre certains zététiciens, la plume de l’auteur sait se faire acérée et ironique (mais toujours dans le respect de la méthode scientifique), touchant là où ça fait mal, pointant sans complaisance les incohérences au même titre que l’incompétence ou la mauvaise foi.

Alors à tous les curieux, que vous soyez croyants convaincus, athées ou agnostiques des plus farouches, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre. Pas pour vous convaincre de quoi que ce soit, juste pour chercher à comprendre. Vous n’y trouverez pas de réponse sûre et certaine, mais au moins prendrez vous plaisir à triturer la question dans tous les sens !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéph 12/01/2006 17:51

Mooutche >> euh oui, mais le problème c'est que je n'ai pas ton rythme de lecture : il me faut au moins 2-3 jours pour lire un bouquin, pas l'inverse !! ;o)Myriam >> c'est gentil de passer par ici ! Ne t'inquiète pas, si toi tu étais un désert culturel j'en connais qui serait le Paris-Dakar à eux seuls !!Spooky >> la solution paraît pourtant simple : il suffit de visionner les images du caméscope !! ;o)Pierig >> parle moins fort !! :o) En tout cas au vu de ce que tu m'écris là je suis persuadé que ce livre te plairait énormément, parce que justement il aborde des aspects très techniques et scientifiques qui répondent à certaines de tes interrogations. Dis-moi ce que tu en auras pensé si jamais tu finis par le lire.

pierig 11/01/2006 09:58

Arf!, il est parfois de ces coïncidences. J'ai participé ce w-e à une discussion passionnante avec un oncle d'Elveen sur les incertitudes planant autour du  "Linceul de Turin" (en plus d’une discussion sur Dieu, l’âme et leur assimilation à un gigantesque serveur informatique). Selon lui, le problème de datation pourrait résulter du fait que les échantillons de tissus ayant servi à la datation étaient prélevés sur les bords, de manière à garder au mieux l’intégrité du saint suaire. Or, les bords se sont certainement abîmés au cours des siècles suite à la manipulation par la main de l’homme, entraînant de la sorte des réparations du saint suaire pouvant ainsi fausser la datation. C’est une explication plausible qui arrive à la même conclusion : à savoir que la datation de 1988 est certainement biaisée.
 

Concernant le clonage, je reste dubitatif. Pour ce faire, il faudrait remplir une somme de conditions difficile à réunir :  1/ nécessité d’une technique de clonage parfaitement au point (ce n’est pas le cas encore maintenant mais on fait d’énormes progrès donc pourquoi pas ?)  2/ trouver de l’ADN en excellent état de conservation (j’ai des doutes après 2000 ans) 3/ s’assurer que c’est l’ADN de la bonne personne. Bref, c’est pas gagné. En outre, cette hypothèse fait froid dans le dos . . . imaginez un instant que si ça marche pour le Christ, pourquoi ne pas cloner d’autres grandes figures qui ont marqué notre époque (pas forcément en bien) ?
 

Sujet passionnant il est vrai (tant qu’on reste dans la fiction).

Spooky 11/01/2006 08:50

Tiens, intéressant, en effet... Je le note ! :)
Sinon, sur un sujet proche, j'avais lu récemment "Jesus Video" de l'allemand Andreas Eschbach, où la découverte d'un camescope dans un tombeau vieux de 2000 ans pose beaucoup de problèmes aux savants et exégètes... Un livre passionnant, adapté en un long téléfilm qui est passé il y a qq semaines sur M6.

myriam 10/01/2006 22:12

Merci, Stéphane, pour cette "fiche de lecture" parce que V.C est sur ma liste depuis longtemps (j'écoute moi aussi la radio !), je l'ai offert à ma soeur, espérant le lui emprunter un jour (mais aussi parce que je pensais qu'elle y trouverait un intérêt, je te rassure !)...mais la solution la plus raisonnable pour que j'envisage d'y avoir accès, au vu de mon planning, est que la radio le diffuse en intégralité pendant mes trajets-boulot s'il vous plaît !
 Quant à ton classement ciné, il me déprime définitivement. Je suis devenue un désert culturel...                       

Mooutche 10/01/2006 18:21

Ah mais, mon Evangile de Jimmy n'attend que toi depuis au moins... 3 mois !!! :o) C'est un roman passionnant et très bien écrit... Bon appétit, bien sur !