Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 18:04

Comme la période s’y prête, je me suis dit qu’un conte de Noël tombait bien.
Mais voilà, tant qu’à faire, autant essayer d’en trouver un qui ne soit pas commun, histoire de sortir des sempiternels Père Noël, cadeaux, rennes et traîneau …

Alors voici un authentique conte de Noël. Authentique car il s’agit d’une histoire tout ce qu’il y a de plus véridique …

Dans l’après-midi du 24 décembre 1999, dans le lit d’une chambre d’un hôpital d’Albuquerque (Nouveau-Mexique, USA), une femme se réveille. Elle se réveille seule, après une longue période de coma. Seize ans de coma. Quelques seize années auparavant, un problème était survenu lors de l’accouchement de son troisième enfant qu’elle n’a jamais vu. Elle a sombré dans le coma et ne s’était plus réveillée depuis lors.

Et voilà que cette veille de Noël, elle se réveille. Elle s’est endormie à 26 ans, elle en a 42 quand elle rouvre les yeux. Elle avait des enfants en bas-âge et s’apprêtait à devenir pour la troisième fois jeune maman, et elle se réveille avec 3 adolescents de 19, 17 et 16 ans.

Encore plus incroyable : elle ressort de ce coma sans séquelle grave. Elle peut parler, n’a pas perdu la mémoire, et a conservé ses facultés motrices, seul la faiblesse de ses muscles l’empêche de se lever ! C’est 16 ans après l’avoir quittée qu’elle peut enfin retourner vivre dans la maison familiale.

Partout dans le pays on annonce un « miracle de Noël », les américains sont friands de ce genre d’histoires. Mais pas la femme en question. Elle est d’origine Sioux, et malheureusement pour Hollywood qui en aurait certainement fait un beau téléfilm de Noël, elle n’est absolument pas chrétienne.

Ça compte quand même comme conte de Noël dites ?

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéph 03/01/2006 17:42

Nemo >> des souvenirs émus de calumets de la paix au lycée peut-être ? ;o)Spooky >> Le delloïen ça se ressent plus que ça ne s'explique en fait :o)

Spooky 02/01/2006 21:36

Oups, j'avais oublié de réagir... C'est une belle histoire que tu nous contes là, Marvounet... Par contre, j'ai eu effectivement du mal à comprendre ce que disait Dello... Manque de pratique, certainement... ;)

Captain Nemo 02/01/2006 16:14

Tu me passeras le décodeur Stéph, j'ai parfois un peu de mal avec le langage delloien. Joli histoire et tant mieux si pour une fois il n'y a pas de fric à la clé. Les sioux avec leur respect du monde qui les entoure sont à mon avis plus dans le vrai que notre monde occidental.

Stéph 30/12/2005 12:55

Delo >> et bien, tout ça pour une rime en "ou" ! :o) Mais je t'encourage à continuer (et les autres aussi hein), on commence à comprendre ce que tu veux dire !  ;o)(je déconne Dello, tu sais que j'ai un décodeur intégré, je comprends -presque- toujours ce que tu dis, même quand tu ne l'as pas encore dit)

Delo 24/12/2005 19:00

On raconte qu'il y a quelques années, un peu partout dans le monde, vivaient des petits esprits de Noël. C'était des êtres mystérieux et invisibles dont on soupçonnait la présence à cause d'événements incompréhensibles qui se produisaient dans la vie des gens. Selon le pays où ils habitaient, le caractère ou la description des petits êtres, on les appelait différemment: lutin, nain, gnome, elfe, troll... Certains apportaient la joie et la chance dans les familles, alors que d'autres étaient malfaisants. Du coup il ne fait pas bon d'être d'origine Sioux et il vaut mieux jouer du bignou.