Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 07:19

Attention, énorme coup de cœur !

 

Ma première rencontre musicale (croyais-je) avec Berry remonte à quelques temps déjà. J’écoutais France Inter, je ne sais plus trop quelle émission, quand y passe une magnifique reprise par une très jolie voix féminine de la non moins merveilleuse chanson de Bourvil La Tendresse. De suite, je suis conquis, et je note quand l’animateur précise qu’il s’agit de la chanteuse Berry. De retour chez moi, je cherche un peu, sur le net et je trouve ce que je veux : La Tendresse apparaît sur la version collector du premier album de Berry, nommé Mademoiselle. Pas évident à trouver d’ailleurs cette version, mais j’y parviens tout de même et j’écoute donc l’album : tiens il y a un ou deux airs que je reconnais ! La chanson Mademoiselle justement, mais aussi Le Bonheur ont eu toutes deux leur petit succès. Mais après une ou deux écoutes un peu distraites, je finis par revenir encore et encore sur La Tendresse, chanson que j’aime tout particulièrement et que du coup j’ai collé sur tout un tas de best-of de ma conception. Puis un disque en remplaçant un autre, l’album de Berry cède sa place dans mon lecteur à d’autres…

359 berry album mademoiselle

En fin d’année dernière, je vois que Berry vient de sortir son second album : Les Passagers. Et dans la foulée j’apprends qu’elle passe à Colmar en février pour la promotion de cet album. L’occasion faisant le larron je prends à la fois l’album et des places pour le concert. Pour découvrir l’album je fais ce que je fais souvent, je le laisse tourner sur mon ordi au boulot en musique de fond. Dès la première écoute, deux titres m’accrochent d’emblée l’oreille : Brune et Claquer dans les Doigts. Et en un rien de temps et sans crier gare, je réalise que toutes les chansons de l’album se sont imprégnées en moi, les airs, les mélodies et les paroles me trottent dans la tête. Agréablement surpris, je reprends le premier album que j’avais un peu délaissé et je l’alterne régulièrement avec le second pour me rendre compte qu’en fait, chez Berry il n’y a rien à jeter ! Une voix douce et agréable, sensuelle aussi, des accords mélodieux et des textes très beaux… D’ailleurs dans le second album, je me suis surpris à découvrir de très belles références à d’autres univers musicaux : Brune bien entendu qui est Gainsbourienne en diable, je dirais même presque Mélodie Nelsonienne en vérité ! Mais aussi Voir du Pays dont les accents de bossa-nova et les textes me font penser à mon si cher Bernard Lavilliers. Quant à Ce matin, j’y entends un peu de Barbara, des réminiscences de Françoise Hardy, un soupçon de William Sheller dans certaines orchestrations tout du long de l’album… et pour en revenir à l’album Mademoiselle, je redécouvre que les deux morceaux Les Heures Bleues et Chéri sont en fait des mises en musique de poèmes de Verlaine !

359 berry concert egon jazz2
Bref, tout ça pour dire à quel point tout cela foisonne de belles choses, qu’il y a dans l’univers musical de Berry un subtil mélange d’originalité et de classicisme, que c’est riche, férocement mélodieux, et complètement immersif. Il plane au-dessus de ces deux albums un vrai parfum de nostalgie. Mais pas celle qui vous plombe et vous rend morne, non, celle qui vous fait passer de la tristesse au sourire le temps d’une pensée. Il y a des mots difficiles parfois, mais toujours une certaine légèreté dans la voix qui les prononce, et ce contraste est saisissant, et avec moi en tout cas ça marche parfaitement. Berry chuchote quelques mots, accompagnée d’une guitare ou d’un piano, et d’un coup d’un seul elle me chope et m’entraîne exactement où elle veut. Comme ça, avec la plus grande douceur, mais avec une force irrésistible. Alors oui, quand je disais « coup de cœur » en début d’article, je ne crois pas exagérer…


359 berry voiture zoe ghertner

Mais avec tout ça je n’ai pas encore abordé le concert de Colmar !

D’abord quelques mots sur la première partie, assurée par une jeune femme du nom d’Anastasia. Toute seule avec ses deux guitares, Anastasia fait le show avec sa voix unique et sa musique perchée quelque part entre le jazz bluesy, le rock funky et le groove ensoleillé. C’est difficile à décrire mais ça marche bien ! quant aux textes, ils sont à la fois amusants, modernes, poétiques et colorés. À l’image de la chanteuse en fait ! on devine par moments des liens de parenté avec Camille ou Anaïs dans le genre de chansons qu’Anastasia propose, mais dans son style propre qu’on ne peut pas confondre avec un autre déjà existant, ce qui n’est pas si courant pour une jeune chanteuse. Elle possède de plus un brin de voix assez extraordinaire, lui permettant de jouer aussi bien dans les graves qu’avec les aigus (arf, je me prends pour un coach de The Voice maintenant !!). Bref, c’est frais, c’est bon, et ça fonctionne bien sur scène. Et pour ceux que cela intéresse, son premier album, Beau Parleur, sort à la vente en mars…

359 anastasia beau parleur

Quant au concert de Berry, j’ai tout d’abord été étonné. À vrai dire, après avoir beaucoup écouté ses disques ces derniers temps, je m’attendais inconsciemment à un concert un peu plus intimiste, plus minimaliste. Alors que pas du tout : Berry est arrivée sur scène avec cinq musiciens : deux guitaristes (tous deux excellents), un bassiste, un batteur et un clavier. Du coup l’orchestration était plus « fournie » que je ne pensais, et certains titres ont pris une ampleur différente de leur version studio. C’était par exemple le cas de Brune, morceau que j’apprécie déjà tout particulièrement mais qui sur scène était encore un peu plus boosté par l’orchestration et surtout par la partie guitare électrique, très réussie. Berry et ses musiciens ont interprété beaucoup de chansons, alors que paradoxalement j’ai trouvé le concert court, c’est certainement dû aux titres eux-mêmes qui ne sont pas forcément de très longue durée. Berry a évidemment repris les morceaux les plus attendus car les plus connus que sont Mademoiselle, Le Bonheur, Chéri et Demain (ces deux derniers titres étant vraiment excellents en live). Et du nouvel album je crois bien qu’elle a tout interprété. Appréciant chaque morceau je ne vais pas en faire le listing complet, mais je me dois quand même de citer les enthousiasmants Claquer dans les Doigts, Si C’est la Vie et Voir du Pays, la très belle Les Mouchoirs Blancs et la magnifique Ce Matin. Je n’ai malheureusement pour moi pas eu droit à la reprise de La Tendresse que j’aime tant, mais il y a une chanson parmi toutes qui m’a vraiment marqué, et qui est de loin l’une des plus touchantes que j’ai entendue ces dernières années : Plus Loin. Vrai moment d’émotion, émotion qui s’est aussi emparée de Berry qui a discrètement séché ses larmes à la fin du morceau avant d’enchaîner sur une autre chanson. Plus Loin est vraiment une chanson hors du commun, de celles qui vous prennent aux tripes par sa simplicité, sa force, sa douceur et ses mots (d’ailleurs sur l’album Mademoiselle, l’enchaînement des titres Plus Loin et Demain donne une profondeur et un contexte particuliers au second titre).

359 berry concert egon jazz3

Mais ne vous y trompez pas, Berry n’est pas une nouvelle Mylène Farmer, larme à l’œil et tenues affriolantes. Elle est même plutôt son opposé (et c’est tant mieux !). C’est avec un merveilleux sourire aux lèvres qu’elle chante sur scène, qu’elle s’adresse au public ou qu’elle éclate de rire avec ses musiciens. Elle est heureuse de chanter et cela se voit, d’ailleurs elle fait tout pour partager son bonheur avec ceux qui l’écoutent. Et pour cela elle n’a pas besoin d’artifices, de chorégraphies bizarres ni de soutif apparent non plus, elle est juste belle et dégage un charme naturel qui, croyez-moi, suffit amplement.

359 berry concert egon jazz1

Le seul bémol que j’aurai sur la prestation de Berry et de ses musiciens, tient en deux mots : trop court !! En effet, une petite heure et quart après le début de concert, elle nous laissait déjà repartir dans le froid et la nuit de Colmar… j’aurais aimé plus, mais ça c’est mon côté d’incorrigible gourmand qui reprend le dessus. Que voulez-vous, quand j’aime j’essaie toujours d’en profiter au maximum.

Alors pour vous en faire profiter un peu aussi, je vous propose quelques liens vers des chansons de Berry trouvées sur le net (rien qui soit tiré du concert à Colmar cependant). Berry c’est un vrai grand et beau talent de la scène musicale française, découvrez-la, écoutez-la et aimez-la.


359 berry album les passagers

Pour celles et ceux qui veulent découvrir ce que ça donne en live, voici une sélection de vidéo glanées sur youtube (merci aux posteurs !!) avec pour commencer un des titres phares du nouvel album : Si C'est La Vie


 



On continue avec la gaingsbourienne Brune :


 



 

Une version live de Plus Loin, de l'émotion pure :


 



 

Et on finit (parce qu'il faut bien finir, je pourrais continuer longtemps comme ça) avec une autre version live, de la très belle chanson Demain :


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

myriam 03/03/2013 23:48


Sous le charme de Berry moi aussi... j'aurais aimé la voir, vraiment, j'ai tellement écouté Mademoiselle et Le bonheur !


J'aime énormément sa voix, ni gueularde, ni geignarde comme celle de bon nombre de chanteuses aujourd'hui (j'ai l'impression d'avoir le menton qui pique en écrivant ça).

Stéph 04/03/2013 21:13



Ah je suis content que quelqu'un réagisse ! et content que ce soit toi aussi
Oui, Berry c'est une valeur sûre de la scène actuelle, et elle ne ressemble pas aux canons habituels en la matière...