Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

14 mars 2006 2 14 /03 /mars /2006 16:58

Quand j’étais gamin, ma maman, qui avait à cœur de bien faire avec son petit garçon chéri, me faisait manger de tout, et tout particulièrement une fois par semaine je n’y échappais pas, de la cervelle. Je ne sais pas exactement de quel magazine (Femme Actuelle ? Parents ? Chasse & Pêche Hebdo ?) elle tenait cette idée, mais elle avait été persuadée par l’un ou l’autre journaliste de presse féminine que c’était très bon pour la santé et le développement des enfants (soit dit en passant : tous des bourreaux d’enfants ces gens là !!).
De la même manière, son potager faisait sa fierté, et j’ai eu la chance de grandir nourri de bons produits frais et cultivés avec amour. Et l’un des fleurons de ce que ma maman plantait, récoltait et nous servait avec une belle régularité à table, c’était ses épinards (succulents, il faut bien le dire).

Depuis, la maladie de la vache folle a fait beaucoup parler d’elle… on a appris que la maladie provenait en grande partie de l’alimentation des bovins par des farines animales contaminées, une pratique en plein essor dans le milieu de l’élevage des années 70-80 avant d’être un peu plus sérieusement réglementée et encadrée. Le vecteur de la maladie de l’animal vers l’homme est le prion, qu’on retrouve principalement (si j’ai bien tout compris) dans le système nerveux, la moelle et la … cervelle des bêtes touchées.

En 1986, le 26 avril très exactement, la centrale nucléaire Lénine, tout près de la ville de Tchernobyl en Ukraine, a été le lieu du plus grave accident nucléaire à ce jour. Un « nuage radioactif » a alors balayé l’Europe, mais, fait bien connu, s’est arrêté net à la frontière française (encore un grand merci à la vigilance de nos douaniers !). Et ce n’est pas plus mal d’ailleurs, parce que quand même j’habite en Alsace, à environ une quarantaine de kilomètres de l’Allemagne et la Suisse, il était donc temps que ce nuage s’arrête… Bref.
J’ai lu, je ne sais plus trop où, que parmi les végétaux qui « absorbent et conservent en eux » (je ne sais pas si les termes sont les plus adéquats) le plus la radioactivité, il y a en tête de liste les champignons et autres lichens. Et pas très loin derrière certains légumes, dont … les épinards.

Bon… vous vous demandez pourquoi je vous raconte tout ça ? Certainement pas pour blâmer ma maman de quoi que ce soit, je ne me lasserai de toute façon jamais de sa cuisine et de ses plats délicieux (si j’ai laissé tomber depuis longtemps le rituel hebdomadaire de la cervelle, j’aime toujours autant sinon plus ses épinards à la crème !).
En fait, c’était juste pour dire qu’après Tchernobyl et Creutzfeld-Jakob, je ne vais certainement pas me laisser impressionner par une cuisse de poulet ou une escalope de dinde !

Non mais des fois.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéph 16/03/2006 11:46

Rico >> morfal !! :o)Myriam >> Pas peur du tout ! Allez Thibaut au boulot... plus vite, plus vite !!

Myriam 16/03/2006 10:56

Donc, un barbec' de cuisses de poulet marinées aux épices de Soppe -le-Bas(au marché de Thann le samedi ) ne te fais pas peur ? On vous appelle dès que Thibaut a terminé la terrasse (et que les températures redeviennent positives...) !

rico 15/03/2006 16:15

Quand est-ce qu'on mange ?? Aaaaarf

Stéph 15/03/2006 11:55

Pierig >> oui, on est bien d'accord, il faut tout faire pour garder la frite ! (pardon, pardon, pardon, elle est super nulle celle-là) En tout cas moi ça fait bien longtemps que je ne me nourri plus que de Prince au chocolat et de café Grand-Mère, on ne sait jamais...   ;o)Goldesch >> ça peut toujours se faire... (note pour moi-même : penser à en parler à maman)NoNo >> oui, d'ailleurs elle a eu des jeunes pousses de son fleischneckier cette année, si ça t'intéresse toi ou le StéphB n'hésitez pas surtout !

NoNo 15/03/2006 11:27

Et les "fleischneck", ça pousse aussi dans le jardin de ta maman ???

Goldesch 15/03/2006 10:15

Heureusement, j'ai échappé à la cervelle moi !!!! J'ai eu chaud ! ;-P

pierig 15/03/2006 09:01

Je suis bien de ton avis. S'il faut être vigilant, il ne faut pas perdre la raison non plus. Nous aussi, nous avons connus des crises successives en productions animales. Après la "vache folle" et la "fièvre aphteuse", il y a eu la "dioxine". Les gens se sont retrounés alors sur le poisson qui s'est révélé être un concentrateur bien plus puissant de dioxine que la vache. Finalement, je crois que la solution la plus raisonnable est de continuer à manger de tout. Equilibrer son régime et varier les plaisirs ...
(et moi aussi, j'adore les épinards à la crème!) :)

Stéph 14/03/2006 21:10

Gaëtane >> merci de ton passage et content que ça te plaise ! à bientôt alors ;o)Mooutche >> moui, le magret c'est bon, mais bon, un bête poulet rôti me va tout aussi bien !

Mooutche 14/03/2006 17:59

Surtout que je le fais bien le poulet ou la dinde, non ? :oDEt puis franchement, le magret de canard, y a pas grand chose de meilleur... oui ? non ?Enfin, voilà pour le coup, il n'y a pas de quoi boulverser les habitudes alimentaires, et c'est tant mieux ! :o)

gaëtane 14/03/2006 17:25


Excellent article!
Je reviendrai, ton style me fait rire :)
Ah au fait : bravo pour ta bravoure, chevalier!