Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Moleskine et Moi
  • : de la Pop Culture, un peu d'actualité, pastafarismes et autres petites choses...
  • Contact

Attention !

Avant de lire les notes que je fais sur les films que je vois et les bd que je lis, sachez que dans mes commentaires il m'arrive parfois de dévoiler les histoires et les intrigues. Ceci dit pour les comics, je n'en parle que quelques mois après leur publication, ce qui laisse le temps de les lire avant de lire mes chroniques.
Bon surf !

Recherche

Série(s) en cours

30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 17:29

Je crois l’avoir déjà dit, et tous ceux qui me connaissent le savent : je ne suis pas du genre causant. Plutôt silencieux, voire un peu secret sur les bords (non les bords ne sont pas si larges que ça, rangez-moi cette ironie !). Souvent d’ailleurs j’en écris plus que je n’en dis.
Mais rassurez-vous je n’en pense pas moins.

Il y a quelques années, quand on me la posait (plus que fréquemment qui plus est), cette question « À quoi tu penses ? » avait le don de m’énerver. Parce que je considérais que mes pensées n’appartenaient qu’à moi et que si je ne les énonçais pas, c’était parce que je ne désirais tout bonnement pas les partager ; c’était mon coin à moi, mes pensées étaient en quelque sorte une espèce de jardin secret.

Cette simple question m’obligeait donc à faire une chose que je détestais : dire (voire expliquer) ce qui se passait au sein des rouages de mon petit cerveau …
Quelque part, dire ce que l’on pense, c’est toujours se livrer un peu. Et ça, ça n’a jamais été mon fort. Plus que l’éviter : je fuyais cette idée.

À tout dire, c’est encore un peu le cas, mais je me soigne. J’ai appris avec le temps que parfois dire ce qu’on pense peut être bénéfique à tout le monde, y-compris et surtout à soi-même. J’ai compris que l’effort sur soi vaut le coup, que pour aller mieux ou tout simplement aller de l’avant, il faut savoir s’obliger à faire ce qu’on redoute. Ce n’est jamais facile, ça ne marche pas toujours, mais ça peut aider.

Alors je ne vais pas non plus dire qu’à présent je suis un livre ouvert, loin, très loin de là même, mais j’ai fait des progrès. On va dire que l’évolution est en marche donc.
La preuve ? Eh bien ce blog pour commencer, c’est déjà pas si mal je trouve !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéph 02/02/2006 09:29

ChrisMic >> très belle formule : elle est de toi ?Stella >> Rassure-moi, je ne te fais pas peur quand même ?!? en tout cas je n'avais pas envisagé ça sous cet aspect, à méditer...Mooutche >> Merci ma fée.Knackman >> Oui, je sais que tu es un incorrigible bavard ! Très bonne intervention sur ce blog, tu m'as bien fait marrer !! :o)

KnackMan 01/02/2006 10:34

Stéph, je suis comme toi mais c’est l’inverse. Tous ceux qui me connaissent le savent, je suis du genre causant, plutôt bruyant, voire un peu trop lourd sur les bords ( et les bords sont larges avec moi !!! si, si )
Hier, j’ai appris à mes dépends que dire ce que l’on pense n’est pas bénéfique pour tout le monde, y compris pour soi-même. Donc, je vais faire un effort sur moi pour faire mieux et aller de l’avant, il faut savoir s’obliger à faire ce qu’on redoute (se taire) et ce n’est pas facile pour moi, mais bon.Alors, à présent que je suis une bouche fermé, et on va dire que la régression de mon franc parlé est en marche donc.
 
 

En contre parti, j’écrirai cela me permettra de réfléchir à deux fois  à ce que je veux dire.
 
 

Pour preuve ? voici un message pour commencer ( j’espère que vous avez compris ).

mooutche 31/01/2006 14:42

Oui, je trouve que ce blog est plus que "pas si mal", il est carremment très chouette et j'aime beaucoup la façon dont tu t'y exprimes, il te ressemble beaucoup, et j'aime ça. :8

stella 31/01/2006 13:51

Peut-être que les personnes qui te demandent "à quoi tu penses ?" ne le font pas par curiosité, pour connaître tes jardins secrets, mais par inquiétude, pour savoir si par hasard ton air impénétrable ne cacherait pas une critique ou une désaprobation à leur égard ... j'avoue que moi-même, je me pose parfois cette question quand je suis avec toi (comment ça je suis parano ? euh ... oui ça m'arrive ;-))

ChrisMic 31/01/2006 11:17

C'est vrai... tu as fait des efforts ! Bravo.Bravo aussi pour l'article qui énonce assez bien cette difficulté qu'on souvent les hommes à parler... de ce qui les préoccupe.Et si je résume : dire ce que l'on pense, panse parfois l'âme.